Taylor Swift change de style

Par Marie Moglia / le 20 août 2014
Taylor Swift change de style
Lasse de son image polissée de jeune artiste country, Taylor Swift devient une jeune femme comme les autres. Un nouveau style travaillé et présenté dans son tout dernier clip "Shake it off". Que l'on aime ou pas, il paraît qu'elle s'en fout.

Lorsqu'elle sort son premier album (éponyme) en 2006, Taylor Swift devient l'égérie de l'Amérique rurale et country, jolie petite blonde ingénue qui n'est pas sans rappeler la queen prom que tout le lycée adule. L'image lisse et dorée de la jeune fille parfaite, bien éduquée et talentueuse, qui colle bien avec la réalité.

Il était une fois...

Papa Swift est conseiller financier dans une banque d'investissements américaine. Maman Swift est femme au foyer. La petite famille (Taylor a un frère) vit un temps dans une ferme de onze hectares en Pennsylvanie et passe ses étés dans la villégiature familiale, une maison de vacances dans le New Jersey.

Enfant, la petite Taylor se découvre une passion pour les chevaux et les poneys. Elle participera à plusieurs concours hippiques mais son affection pour les mammifères équins n'égalera jamais celui que lui inspire la scène et la musique.

C'est à l'âge de neuf ans que Taylor s'éprend de comédies musicales. Par ailleurs, la musique country l'inspire beaucoup. De fil en aiguille, elle enregistre son premier album et acquiert la célébrité grâce, notamment, à ce morceau:

 

Mais voilà, aujourd'hui Taylor Swift se lasse de cette image qui lui colle à la peau. Elle ne va plus au lycée depuis belle lurette, ce n'est plus une ado mais presque une femme. Les robes de promo et les cheveux à la Boucle d'Or, ça va bien cinq minutes. Un changement s'est donc opéré. En 2014, voici la nouvelle Taylor Swift:

 

Haters gonna hate

Shake it off, extrait de son prochain album 1989 (son année de naissance), marque une rupture. Taylor Swift s'y essaye à différents styles, de la danse classique au hip-hop. On la voit se dandiner gauchement en twerk ratés, pour affirmer son individualité dans sa différence.

Elle s'adresse ainsi a ses critiques ou haters, reprenant un des grands adages de l'Internet "Haters gonna hate" (traduction: les rageux vont rager). En gros, Taylor Swift se fiche de l'avis de ceux qui la déteste. Elle est comme elle est, un point c'est tout. Grand bien lui fasse.

Par exemple il lui a souvent été reproché de ne pas savoir danser. Résultat: elle sort ce clip où elle danse maladroitement pendant 4 minutes. Comme le souligne un article de Slate, non contente d'assumer qui elle est, la vedette se positionne aussi comme une anti-Miley Cyrus.


Mais ce n'est pas chose aisée que de se défaire d'une image sur laquelle on a construit sa célébrité. Qui est Taylor Swift, si elle n'est plus la vedette country qui a redoré l'image d'un genre musical un peu désuet ? Le clip Shake if off  laisse entendre qu'elle ne le sait pas très bien elle-même.

La chanteuse se cherche, oscillant entre une adolescence révolue et l'âge "adulte". En somme, elle est à cette période charnière et cruciale que connaisse beaucoup de jeunes gens de son âge. En chantant Shake it off, Taylor Swift s'adresse à ses fans : "Je suis comme vous".

Sans doute existe-t-il un fond de sincérité derrière cette habile manœuvre promotionnelle, d'ailleurs largement menée via son compte Instagram (où elle poste quelques teasing pour annoncer son prochain clip entre moulte photos de chatons). Taylor Swift est devenue "mademoiselle-tout-le-monde". Un argument facile pour une musique facile.

 


 

(via Slate)

 

Par Marie Moglia / le 20 août 2014

Commentaires