Street-art : une immense fresque Donkey Kong à Paris

Par Erika / le 31 juillet 2015
Street-art : une immense fresque Donkey Kong à Paris
Le street-artiste Jace nous livre une nouvelle fresque colorée et humoristique sur l'univers du jeu vidéo "Donkey Kong". Une jolie occasion de nous plonger dans les aventures de Mario, le temps d'une promenade dans le 13ème arrondissement de Paris.

Jace est un artiste prolifique dans le monde du street-art. Aujourd'hui basé à la Réunion, il a redécoré les murs de plusieurs pays des quatre coins du monde.

Récemment commissionné par la Mairie de Paris pour redécorer le pont des arts, c'est de nouveau dans la capitale qu'il nous propose aujourd'hui une nouvelle création : une fresque murale géante sur le thème d'un jeu particulièrement apprécié des années 80, Donkey Kong, popularisant à l'époque ce petit personnage qui deviendra un élément emblématique du jeu vidéo, Mario.

La fresque reprend les codes de la franchise, avec une plateforme contenant les différentes étapes et obstacles du jeu : les tonneaux, les échelles, et bien sûr, à la clé, la princesse Peach détenue prisonnière par le gorille.


Une réinterprétation réussie, alliant la patte particulière de l'artiste, avec ses personnages sans visage semblant inspirés par le pop' art et les comics, ses fameux "gouzous",  à l'univers déjanté de Mario. On notera également les allusions non déguisées à la société de consommation : parfums, sacs et autres accessoires de luxe seront récoltés au passage pour la demoiselle en détresse.
                  
Quelques détails de l'œuvre en cours de réalisation :  
 
                        
                              


               
              
           
                           
              
                                
 

 

Et la création tombe à pic : cette année célèbre justement les 30 ans du plombier moustachu. Un bel hommage que vous pourrez admirer à loisir au 59 rue du Moulinet, dans le 13ème arrondissement.

 


Crédit photo : Jace / photos via StreetartNews

 

Par Erika / le 31 juillet 2015

Commentaires