Sexe olympique ?

/ le 04 février 2014
Sexe olympique ?
Les Jeux Olympiques ne riment pas seulement avec événement sportif. Nos poulains participent autrement à ces jeux...

 

Le 7 février débuteront les Jeux olympiques d'hiver. A cette occasion, près de trois mille sportifs plein d'énergie se retrouveront à Sotchi pendant deux semaines. Forcément, ça créé des liens...

Un village olympique en surchauffe

The secret Olympian, un ouvrage signé par un mystérieux Anon, raconte la face cachée de ces grands événements sportif que sont les Olympiades. 

L'auteur y décrit comment les athlètes occupent leur journée. Pour certain(e)s, la "beauté du sport" se pratique au sens littéral. A l'horizontal même. Il serait ainsi monnaie courante lors des JO de multiplier les rencontres.

 

Les organisateurs anticipent même les dérapages en mettant à disposition des athlètes un stock important de préservatifs. Précaution pas toujours suffisante ...

Lors des JO de Sydney en 2000, 70 000 préservatifs avaient été distribués à ces athlètes surchauffés... En moins d'une semaine, le stock avait été écoulé ! Une rallonge de 20 000 préservatifs n'avaient pas suffi pour tenir jusqu'à la clôture des Jeux.

 

 

Aux JO de 2002 à Salt Lake City, capitale des mormons, réputés plutôt austères, près de 250 000 préservatifs avaient été utilisés par 2 399 athlètes.

Depuis 1992 à Barcelone, les organisateurs des Jeux ont décidé d'inclure des préservatifs dans l'équipement des athlètes, ne pouvant plus nier indéfiniment l'évidence.

Les athlètes confirment

Voulant confirmer ces rumeurs, des journalistes d'ESPN ont interrogé des sportifs présents à Pékin en 2008, notamment le célèbre nageur Ryan Lochte qui confirme une activité sexuelle importante dans le village olympique.

Je dirais que 70 à 75% des sportifs aux JO s'y adonnent.


 

 

 

Hope Solo, la gardienne de but de l'équipe américaine de football reconnaît cette tendance et confirme le fait qu'il est difficile de ne pas déraper durant cette période particulièrement intense :

 

 

 

Il y a beaucoup de sexe aux JO. (...) Si vous ne vous disciplinez pas, les Jeux peuvent être très perturbants.


 

Après l'appel du sexe, l'appel de la fête. De nombreuses soirées alcoolisées rythment aussi la vie au village olympique.

Il est ainsi difficile pour certains athlètes, obligés de suivre pendant des mois, voire des années, un entraînement rigoureux et particuliérement strict, de ne pas se laisser tenter malgré l'enjeu plus qu'élevé d'une olympiade pour leur carrière.

On espère qu'à Sotchi, les organisateurs auront constitué des stocks suffisants !


Retrouvez d'autres articles et émissions sur les JO !

Via Business Insider

Crédit Photos

PaternitéPas d'utilisation commercialePas de modification Certains droits réservés par United Nations Development Programme

 

 

/ le 04 février 2014

Commentaires