S'engueuler autour du chapon grâce au gouvernement

Par Augustin Arrivé / le 25 décembre 2014
S'engueuler autour du chapon grâce au gouvernement
Pour que les repas de fête tournent au pugilat en un temps record, le gouvernement français a décidé d'offrir aux internautes des arguments pour tenter de défendre sa politique entre la poire et le dessert.

 

Vous lisez cette page dans la voiture, sur le smartphone, siège passager (c'est le frangin qui conduit), sur la route de chez mamie. Elle vous a préparé sa dinde aux chamallows, elle vous en parle depuis trois mois. A table, vous allez retrouver cet oncle un peu raciste, cette cousine néo-bab révolutionnaire. Comme prévu, ça va clasher au moment du dessert. Les fêtes de fin d'année sont là pour ça.

Mais grâce à vous, en ce Noël 2014, on innove : l'engueulade démarrera dès les cacahuettes d'apéro. Parce que cette année, vous allez réviser tout l'argumentaire fourni hier par le site web du gouvernement Valls et vous allez tenter de défendre point par point la politique de l'exécutif. Et tant pis si François Hollande est à 83% d'opinion défavorable (source TNS Sofres).

 

Le Bingo de Noël du gouvernement (cliquez sur l'image pour accéder à la page)

 

"On n'est plus en sécurité nulle part", "C'est toujours la classe moyenne qui trinque", "Les entreprises croûlent sous les charges"... L'équipe de communication de Matignon s'est amusée (belle autodérision) à compiler les principaux poncifs qu'on lui balance depuis 2012. Et en cliquant sur l'une ou l'autre de ces attaques, vous obtenez des arguments pour répondre à celui qui l'aura proférée.

Exemple : "Y'a pas eu de réforme à part le mariage pour tous !", gueule Jacky, qui n'est visiblement pas encore redescendu de son whisky d'hier soir. Vous cliquez sur cette invective, et là vous pouvez lui répondre, comme indiqué : "Réforme territoriale, réforme des retraites, réforme du marché du travail, réforme de la formation professionnelle, réforme de l'assurance chômage, tu appelles ça rien ?" On ne promet pas que vous ressortirez vivant du repas, mais ça offrira des souvenirs à tout le monde.

Evidemment et comme à chaque tentative de ce genre, le hashtag mis en place dans la foulée (#RepasDeFamille) a eu un effet boomerang douloureux sur Twitter.

 

 

 

 

 

On ne joue pas impunément avec les réseaux sociaux. Ne jamais oublier qu'il y a des trolls qui se cachent derrière chaque discussion.

 

Illustration de couverture : bingo de Noël du gouvernement

 

Par Augustin Arrivé / le 25 décembre 2014

Commentaires