"Rouen impressionnée" : des street artists repeignent la ville [photos]

Par Justine Dincher / le 13 juin 2016
"Rouen impressionnée" : des street-artistes repeignent la ville
Vingt-cinq fresques géantes ont été réalisées par les meilleurs street artists du Monde, dans différents quartiers de la ville. Opération exceptionnelle dans le cadre du festival d'art "Rouen impressionnée" qui se déroule du 2 juillet au 26 septembre 2016, en partenariat avec Mouv'.

De la couleur plein les murs de la ville de Rouen ! 25 fresques XXL ont été réalisées sur des pans de bâtiment, un peu partout dans la ville. La crème des street artists ont investi les murs de trois quartiers. Cette exposition permanente d'art urbain est organisée dans le cadre du festival "Rouen impressionnée", du 2 juillet au 26 septembre.

 

Trois quartiers de Rouen repeints

Trois quartiers rouennais ont servi de terrain de jeu aux street artists invités : le centre-ville, le quartier Luciline - le long des quais de Seine et le quartier des Sapins sur les hauteurs de Rouen.

Dans le centre-ville, la pièce monumentale se trouve du côté de l'Omnia, un cinéma d'art et essai. Le Polonais Robert Proch a mis une dizaine de jours pour repeindre la face arrière du bâtiment défraîchi.

"Omnia", de Robert Proch dans le centre-ville de Rouen. Par Justine Dincher

 

Sur les quais de Seine, Satone a réinventé la déco du Hangar 23, une ancienne salle de spectacle, très exposée, en bordure d'une 2x2 voie. L'artiste allemand s'est d'ailleurs inspiré du flot de voitures et de leurs phares rouges pour réaliser son oeuvre.

"Less than a second", de Satone sur les quais de Seine. Par Justine Dincher

L'artiste français Madkow s'est emparé des murs d'un ancien restaurant, un bâtiment vide près des quais, pour s'exprimer.

L'oeuvre de Madkow, dans le quartier Luciline, par Justine Dincher

 

Seule fresque de l'événement qui sera détruite d'ici la fin de l'année : celle du Français Brusk, intitulée "Giant Squid". Le bâtiment sur lequel il a peint, le Hangar 11, toujours sur les quais, va être démoli dans les prochains mois.

"Giant squid" de Brusk. Par Justine Dincher

 

Sur les hauteurs de Rouen, dans le quartier des Sapins, excentré du centre-ville, connu pour son multiculturalisme, sept street artists ont pris place. L'un des plus réputés, le Polonais Satone, a peint "Countryside Evening" sur le pan d'un immeuble d'habitation.

"Countryside Evening", de Sainer, dans le quartier des Sapins. Par Justine Dincher

 

Le Brésilien, Ramon Martins, s'est lâché sur un autre immeuble, avec "Eterna primavera".

"Eterna primavera", de Ramon Martins. Par Justine Dincher

 

Un peu plus loin, le graffeur parisien Arnaud Liard a réalisé une fresque, renommée "Rejoins-moi".

"Rejoins-moi", d'Arnaud Liar. Par Justine Dincher

Le Français Bault est le dernier à terminer sa fresque, une tête de sanglier très colorée. Il s'est servi du travail des enfants des quatre écoles du quartier pour réaliser son oeuvre.

Le Français Bault s'est inspiré du travail des enfants. Par Justine Dincher

Bault termine sa fresque. Par Justine Dincher

 

Les meilleurs street-artistes

Ils s'appellent Ramon Martins, Robert Proch, Sainer, Satone, Mart Aire, Jana et JS, Gaspard Lieb, etc. Les meilleurs street artists du monde travaillent depuis des mois sur ce projet. Pour réaliser les 25 fresques, il leur a fallu environ une semaine chacun. Toutes resteront sur les murs de la ville de Rouen, même une fois l'expo terminée.

"Rouen impressionnée", un événement en partenariat avec Mouv', dure du 2 juillet au 26 juillet. Des circuits de visite, dans les trois quartiers visités un peu plus haut, seront organisés pendant cette période.

____________________________________________________________________________________________

Crédits photos : Justine Dincher

+ de street art sur Mouv'

Par Justine Dincher / le 13 juin 2016

Commentaires