Rock en seine 2014 : TOP DEPART !

/ le 08 août 2014
Rock en seine 2014 :  TOP DEPART !
Après Phoenix ou Nine Inch Nails l'année dernière, découvrez l'affiche du célèbre festival parisien.

Le Mouv', partenaire du festival Rock En Seine

Du vendredi 23 au dimanche 25 août, nous vous donnons rendez-vous en direct du Parc de Saint-Cloud (92) pour la 11e édition du festival Rock en Seine avec une programmation alléchante !

TENTEZ DE GAGNER VOS PLACES POUR LE FESTIVAL ROCK EN SEINE, EN PARTICIPANT A NOTRE JEU CONCOURS !!

Choisissez votre journée: vendredi pour sautiller sur les riffs d’Arctic Monkeys, samedi pour danser sur les beats de The Prodigy ou partir dans les rêveries de Portishead et dimanche, laissez-vous porter par le charme de Lana Del Rey ou les rythmes de Queens of the Stone Age !

  • Au programme

La Roux : dimanche 24 août - 21h/ Scène de la Cascade

La dernière fois qu’on a entendu parler de La Roux, Michael Jackson était encore en vie, Oasis encore un groupe, et on recevait les dernières requests sur MySpace. Autant dire une époque bénie. Six ans plus tard, c’est « timeproof » qu’on retrouve le joli visage de La Roux, toujours tourné avec tendresse vers les années 80 et ses héros Depeche Mode, Yazoo, The Human League, et accompagnée d’un second album dont les contours semblent moins pixellisés, moins anguleux, plus doux.

https://soundcloud.com/la-roux-official/let-me-down-gently

 

Trentemoller : vendredi 22 août - 23h05/ Scène de l'Industrie

Depuis 10 ans Trentemøller donne à ses productions une portée gigantesque en assemblant d’infimes éléments. Découvert DJ dans les clubs de Copenhague puis dans le monde entier grâce à des maxis d’une house minimale impeccable. Le voici en 2013 accompagné de Low ou de Blonde Redhead, emblèmes du rock le plus élégant, sur un album porteur de toutes les caractéristiques du chef d’œuvre, le fabuleux Lost.

 

The Horrors : samedi 23 août - 23h05/ Scène de l'Industrie

Découverts en 2007 dans une obscurité garage rendue inextricable par leurs dégaines de punks gothiques, les Anglais ont ensuite offert le jeu de piste le plus passionnant de ce début de siècle. Un jeu loin d’être terminé puisque après des apparitions sous des oripeaux cold wave et krautrock en 2009 (Primary Colors) et dans les nuages et la fumée en 2011 (Skyiing), c’est cette fois bien au-delà des cumulus que s’élèvent Faris Badwan et son groupe, là où, précisément, on ne peut échapper à la lumière.

Janelle Monae : dimanche 24 août - 18h45/ Scène de la Cascade

Plutôt que d’attendre le rôle de sa vie sur Broadway, Janelle Monáe s’est taillé son propre costume de scène, en voyant bien large. Pour se mettre en scène, elle s’est entourée de quelques intermittents recommandés ici ou là: Prince, Erykah Badu ou encore Solange. En trois albums hybrides qui donnent un souffle culte à son personnage d’ « electric lady », Janelle Monáe a mis à ses pieds ceux pour qui Beyoncé fait trop de gym, et Lady Gaga pas assez de musique.

 

Kavinsky (OutRun live) : dimanche 24 août - 21h50/ Scène de l'Industrie

Kavinsky n’est pas pilote automobile, et pourtant on a bien du mal à se le représenter autrement qu’au voisinage d’une grosse cylindrée. La faute à Drive et à son de Nightcall, tube électronique qui restera dans les mémoires bien plus longtemps encore que le regard intense de Ryan Gosling. Installé à la proue de la scène électro française, Kavinsky a depuis confirmé sa pole position avec OutRun, brillant premier long format aux ambiances électroniques à la fois finement vintage et furieusement modernes qui laisse augurer d’une version live ébouriffante.

Kavinsky en interview dans le Laura Leishman Project.

 

Frànçois and The Atlas Mountains : samedi 23 août - 21h50/ Scène Pression Live

Jusqu’à cette année, les douces chansons de Frànçois and The Atlas Mountains frappaient par un tropisme indéfini, un pied en Afrique, le regard tourné vers la Grande-Bretagne, ou l’inverse… Depuis « Piano Ombre », sixième album somptueux, on écoute désormais lapop enchantée et légère des Charentais , qui draine néanmoins des thèmes sérieux.

 

Selah Sue : dimanche 24 août - 17h45/ Grande Scène

Selah Sue est la preuve émouvante que le génie de la musique sait être farceur. Il faut l’être pour doter une gamine d’un minuscule village belge d’une incroyable voix digne des plus grandes chanteuses soul. La blondinette est sans doute le dernier miracle estampillé MySpace, qui l’envoya, en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « Prince », en première partie de ce dernier à Anvers, puis dans le studio de Patrice et le répertoire téléphonique perso de Cee-Lo-Green. Avec sa guitare et son mélange unique de soul, de pop et de reggae, la belle a déjà surpassé ses idoles Lauryn Hill et Erykah Badu…

Selah Sue > Raggamuffin en Mouv'Session

 

Blondie : vendredi 22 août - 19h45/ Scène de la Cascade

Comment évoquer Blondie sans faire naître – One Way Or Another – en n’importe quel interlocuteur une mélodie – Atomic – irrépressible ? En narrant la rencontre, à jamais inscrite dans l’histoire du rock, de Debbie Harry – Heart Of Glass – et de Chris Stein, au début des années soixante-dix ? En citant les grands noms – Call Me – de la scène new-yorkaise warholienne des années Factory, de Lou Reed à Brian Jones ? En décrivant un mélange révolutionnaire de rock, de disco, de pop, de new wave, familier des Talking Heads, autre preuve que se déroulait alors – Hanging On The Telephone – une époque formidable ? Pour évoquer Blondie, il suffit, en fait, de citer un de ces tubes inter-planétaires que tout terrien a déjà siffloté, chanté ou dansé.

 

Emilie Simon et L'Orchestre National d'Ile de France : samedi 23 août - 19h45/ Scène de la Cascade

Après avoir adressé à Paris une sublime lettre d’amour printanière glissée dans la pochette d’un sixième album lumineux, Emilie Simon vient en personne exprimer aux Parisiens et au public de Rock en Seine son attachement viscéral à la capitale qui l’a vue devenir l’une des musiciennes françaises qu’on nous envie le plus.

Emilie Simon > Sous les étoiles  en Mouv'Session

Arctic Monkeys : vendredi 22 août - 23h / Grande Scène

Nominés en tant que “Meilleur groupe anglais” aux prochains BRIT Awards et “Meilleur groupe live” aux NME Awards, ils n’ont plus besoin d’être présentés au public des festivals !

Élu « Album de l’année » par NME en 2013 et par vous, auditeurs du Mouv', AM a vu le groupe revenir sous son meilleur jour, plus confiant que jamais, avec des tubes comme les singles Do I Wanna Know ?, Why’d You Only Call Me When You’re High et  R U Mine ?.

Arctic Monkeys - A certain romance en Mouv'Session

 

Lana Del Rey : dimanche 24 août - 19h45 / Grande Scène

Quelle aventure pour la jeune Lana Del Rey ! On a découvert la New-Yorkaise en 2012 , au bras d’un garçon de bois pas encore devenu un Woodkid triomphant. Un conte qui, rappelez-vous, s’ouvrait sur un chant sépulcral parlant de Video Games, et qui a très rapidement attiré sur lui – et sur elle – toute la lumière. Le traitement radical réservé à l’album qui suivit cette concentration extrême a alors rendu très difficile tout jugement serein. Aujourd’hui, on se rend plus aisément compte que nous devons à Lana Del Rey certains des morceaux les plus sublimes de ces dernières années, en attendant qu’une nouvelle livraison – et un concert – viennent nous confirmer le talent de la diva.

 

Portishead : samedi 23 août - 20h45 / Grande Scène

Le retour de Portishead place 2014 comme la meilleure année depuis longtemps. Groupe fondamental, l’union du démiurge Geoff Barro et de Beth Gibbons a définitivement placé, en un chef d’œuvre inaugural (Dummy), la ville de Bristol sur les cartes et installé la « pop tripante ». Vingt ans plus tard, on aura passé beaucoup de temps à attendre des nouvelles : dix années entre les second et troisième chapitres, six ensuite. Mais les belles histoires ne s’oublient jamais, et les retrouvailles seront forcément grandioses.

 

The Prodigy : samedi 23 août - 23h / Grande Scène

Si les entrepôts des faubourgs de Londres résonnent encore des raves géantes qui s’y tenaient au début des années 90, c’est en grande partie dû à un homme, Liam Howlett, et à son groupe The Prodigy. Aux côtés de Fatboy Slim et des Chemical Brothers, les Anglais ont achevé le vingtième siècle d’un beat qualifié de « Big » par la presse britannique. « Big » comme le phénomène The Fat of the Land, troisième album culte sorti en 1997, qui contenait déjà en germe le dubstep et tout ce sur quoi dansent aujourd’hui les natifs de cette époque. The Prodigy est de retour à Rock en Seine pour en éprouver le sound system et rappeler qui sont les maîtres.

 

Queens Of The Stone Age : dimanche 24 août - 22h / Grande Scène

QOTSA (pour les intimes), l'un des plus grands groupes de rock actuel : brutal sans être bourrin, capable de faire surgir entre deux riffs lancés comme des missiles un blues lascif terriblement sensuel. Un trône facilement accessible pour une Queen, même évoluant dans un âge de pierre. QOTSA concentre depuis longtemps, mais surtout depuis Like Clockwork, dernier album paroxystique, tous les fantasmes des amateurs des musiques organiques, réunissant en sa cour métalleux comme fans de blues, avec le respect de tous les autres.

Queens of the stone age - 3's ans 7's en Mouv'Session

 

Die Antwoord : vendredi 22 août - 22h / Scène de la Cascade

La nation white trash ne connaît pas de frontière : D’Albuquerque à Glasgow en passant par Johannesburg. Le crew Sud-Africain Die Antwoord met en scène cette diaspora marginale, endossant sa panoplie déglinguée dans des vidéos géniales qui créent l’événement à chacune de leur diffusion. C'est une dénonciation qu'on entend dans ce cri urbai, lancé sur le rythme implacable d’une piste d’auto-tamponneuse. Die Antwoord sur scène régurgite un condensé de ses observations assassines et envoie, dans un grand éclat libérateur, la rafale sonique la plus intense qu’il soit donné d’entendre actuellement.

 

Jake Bugg : vendredi 22 août - 18h45 / Grande Scène

Dès les premières ballades folk-rock, on distinguait du Nick Drake et d’autres ombres gigantesques chez ce teenager qu’on imagine volontiers bûcher les accords au lieu des maths, entre deux grandes rasades d’Oasis (le groupe). C’est d’ailleurs aux côtés de Noel Gallagher que Jake a fait ses armes sur scène… Avec de tels parrains et un tel don, pas besoin de réviser avant le grand oral de Rock en Seine. Nous avons eu la chance de le rencontre en février pour une session exceptionnel dans l'émission "Pop Corn" de Charline Roux et Nico Prat.

 

Flume : samedi 23 août - 22h / Scène de la Cascade

Harley Streten, Australien de 21 ans, avait certainement des projets bien plus mesurés avant de devenir un beatmaker internationalement réputé et réclamé. La légende raconte que c’est d’une boîte de céréales que serait venue l’illumination qui changea Harley en Flume. Flume nous a livrés l’un des albums de musique électronique les plus exigeants de ces dernières années. Avec un entourage élargi à de The XX, Disclosure ou encore TEED, on peut raisonnablement parler de cour des grands.

 

Joey Bada$$ : samedi 23 août - 20h55 / Scène de l'Industrie

Les révolutions viennent toujours de la rue et la rue, c’est New-York. C’est donc sans surprise à Brooklyn que le nouveau prodige du rap a émergé, à 17 ans, à la tête d’un crew baptisé « Pro Era ». A l’âge auquel ses contemporains regardaient Dora l’Exploratrice, Joey Bada$$ maîtrisait déjà la discipline sacrée du micro, gardant en ligne de mire le flow des parrains de Mobb Deep. D’autres parrains, sensibles au talent du surdoué, firent alors un pas de côté pour prêter au gamin un peu de temps de parole. Ils s’appellent MF Doom ou DJ Premier, et ils n’ont plus pu faire le pas de côté retour. Il était trop tard, Bada$$ avait son bout de bitume, faisant taire tout New York pour l’écouter.

 

Retrouvez l'intégralité de la programmation avec notamment Brody Dakke, Cut/Copy, Cheveu, Tinariwen, Thee Oh Sees, St Vincent, Cage The Elephant, Thurston Moore et Gary Clark Jr. sur le site de Rock En Seine.

 

Plus d'infos :

  • Un tarif réduit est proposé pour les billets «jour» (réservé aux moins de 18 ans, étudiants, demandeurs

d’emploi et bénéficiaires du RSA - sur présentation d’un justificatif de moins de 6 mois à présenter à l’entrée du festival).

ATTENTION : ces billets sont en vente sur www.rockenseine.com uniquement, et en nombre limité.

  • Plan d'accès

 

  • Réseaux sociaux
   

 

 

 

 

/ le 08 août 2014

Commentaires