RIP Barnaby Jack, terreur des distributeurs

/ le 29 juillet 2013
RIP Barnaby Jack, terreur des distributeurs
Il était l'un des hackers les plus célèbres du moment. Barnaby Jack est mort à l'âge de 35 ans. Principal fait d'armes : le "jackpotting" ou comment vider un distributeur automatique de billets en quelques lignes de code.

 

Si Jack Sparrow existait en vrai, il aurait sans doute été pote avec lui. Barnaby Jack a été retrouvé mort jeudi dernier dans son appartement de San Francisco. Les circonstances du décès ne sont pas encore connues.

 

 

 

Figure de proue du mouvement des "White Hat" (une catégorie de hackers qui révèle immédiatement les failles découvertes), le pirate d'origine néo-zélandaise s'était fait connaître en 2010. 

Lors de la conférence annuelle des "Black Hat" de Las Vegas, le hacker avait démontré comment vider le contenu d'un distributeur automatique sans débiter un seul compte client.

 

 

La démo semble imparable. Nous on n'a rien compris.

 

Capable de "Jackpotter" un DAB physiquement ou à distance, l'informaticien de génie expliquait être "un bon garçon", un hacker au grand coeur qui voulait mettre en évidence les failles de sécurité des appareils électroniques.

En 2011, salarié de l'éditeur d'antivirus Mc Afee, il démontre la dangerosité des pompes à insulines utilisées par les diabétiques, prouvant sur un mannequin qu'il est possible d'injecter une dose mortelle au patient à moins de 100 mètres de distance. Son coup d'éclat incitera le fabricant Medtronic à modifier la technologie de ses pompes à insuline.

Barnaby, insulin killer © David Paul Morris / Bloomberg

Très attendu cette année à la conférence Black Hat (des rassemblements très techniques, destinés aux pros de la sécurité informatique), Barnaby devait démontrer comment tuer un malade du coeur en hackant son pacemaker. Ceux qui ont vu la saison 2 de Homeland savent de quoi on parle.

Son décès prématuré titille déjà la fibre complotiste de certains twittos.

 

"@barnaby_jack meurt une semaine avant de révéler qu'il peut hacker les pacemakers... Pas moyen que cette histoire s'arrête là."

 

Plus officiel,  les organisateurs de la conférence déplorent sur leur site la perte d'un "membre de leur famille".

 

Tout le monde sera d'accord pour dire que la vie et le travail de Barnaby Jack sont légendaires et irremplaçables.


 

Un hommage lui sera rendu lors de la conférence, le 1er août à Las Vegas, au moment où Barnaby devait intervenir. 

 

Suivez Sébastien Sabiron sur Twitter : (@sebsabiron)

/ le 29 juillet 2013

Commentaires