Revivez le 1er tour à la sauce Le Mouv'

Par Gaële Joly / le 23 avril 2012
Revivez la soirée électorale version Le Mouv'
Le Mouv' vous fait revivre le 1er tour de la Présidentielle autrement. Dans une colocation autour d'un apéro, avec les jeunes dans les QG, les reporters du Mouv' décryptent les enjeux de ce scrutin, sans baratin.

 

Marre des soirées électorales "plan plan". Le Mouv' réinvente le concept, avec aux manettes, Cyril Sauvageot. 

 

On s'invite dans une coloc avec Benoît Bouscarel !

En compagnie de sept auditeurs de tout bord politique, on a commenté les résultats en direct, autour d'un apéro. Ils ont tous des opinions politiques différentes et chacun voulait voir son candidat gagner. Forcément, quand il s'agit de défendre ses idées, chacun y met du sien.

Les auditeurs du Mouv' (de gauche à droite : Marie-Xavière, Yann, Maëlle, Christian et Hugo)
Et dans les QG, les reporters du Mouv' racontent ...

Solférino c'est chaud !

Philippe Randé était rue de Solférino, hier au siège du grand vainqueur de ce premier tour, le Parti Socialiste, avec 28,6% des suffrages.

A l'UMP, dégâts limités

Direction la maison de la Mutualité qui accueillait hier soir les militants de Nicolas Sarkozy. Le président sortant n'est arrivé que 2ème du 1er tour, avec 27,3% des voix. C'est la première fois qu'un président sortant qui se représente ne figure pas en tête de ce premier round. C'est le reportage de Corinne Pélissier

Marine, "la troisième femme"

Celle qui a crée la surprise hier soir c'est Marine Le Pen. La présidente du Front National arrive troisième avec près de 20% des voix. Marine Le Pen qui a dépassé le score de son père en 2002 (16,86%) avec 17,3 à 18,5 % des voix au 1er tour. Jamais l'extrême droite n'a atteint un tel niveau dans l'histoire de la Ve République.
Et les jeunes étaient nombreux hier soir, à la salle Equinoxe dans le 15ème arrondissement de Paris où ils s'étaient donnés rendez-vous. Reportage de Gaele Joly

C'est la fête chez les frontistes

Mélenchon pas folichon !

Passé de 5 % à près de 11 % des voix en l'espace de 4 mois, il y avait de quoi relativiser la défaite au 1er tour de la présidentielle hier place de Stalingrad à Paris, où s'étaient réunis les partisans du Front de Gauche.  Sans ambiguité, Jean Luc Mélenchon a appelé à faire battre Nicolas Sarkozy au 2eme tour. Mais la vraie déception est le score de Marine Le Pen, plus de 18 %. Pour les meilleurs ennemis du FN, la pilule est dure à avaler. Reportage Benjamin Illy.

 Désillusion place Stalingrad, le masque tombe

Bayrou dans les choux

Douche froide pour les militants du MODEM. Le troisième homme de 2007 est devenu le cinquième couteaux de 2012. François Bayrou a remporté 9, 17 des suffrages avec un peu moins de 3 millions de votants, là ou il remportait 18,57 des voix en 2007  (6 800 000 voix en 2007). Reportage de Laurent Kramer.

Le concentré de cette soirée dans le Grand Huit de la matinale : 

 

 

 

 

Par Gaële Joly / le 23 avril 2012

Commentaires