Rencontre avec le créateur d'Akira

Par Augustin Arrivé / le 02 juin 2016
Rencontre avec le créateur d'Akira
Katsuhiro Otomo était de passage en France récemment. L'occasion de revenir avec lui sur sa science-fiction angoissée, son appétit fromager et son manga culte à base de deux roues motorisées.

 

 

"Je considère comme un devoir quand je viens en France de manger du fromage et de goûter à du vin rouge." Sa séance de dédicaces angoumoisine se déroule donc armée d'un verre de Château Haut-Dina 2008. Il promet de nous conseiller des restos de ramens pour notre prochaine escapade tokyoïte.

Akira, ça date quand même pas d'hier. Katsuhiro Otomo commence à écrire son manga en 1982. L'histoire d'un ado motard transformé en surhomme par l'armée japonaise, le tout dans un Tokyo futuriste dévasté par une catastrophe atomique. Il place ce scénario en 2019. Oui oui, dans trois ans. "Même si on bosse sur de la SF, c'est difficile d'imaginer précisément l'avenir. J'ai été incapable par exemple de deviner l'importance qu'allaient prendre les téléphones portables. Le futur devient très différent de ce que je prévoyais."

 

La moto de "Akira" grandeur nature au FIBD d'Angoulême © Augustin Arrivé, Mouv'

 

Aujourd'hui disponible en six volumes (chez Glénat), Akira navigue en eaux sombres, entre apocalypse militaire et mafia politique. Pas très optimiste le Katsuhiro :

J'avais une angoisse pour le monde quand j'écrivais Akira, et ça ne m'a jamais quitté. L'être humain est une créature malheureuse. Il faut réussir à ce confronter à cette réalité et j'essaie de la traduire dans mon travail.

Extrait de "Akira", de Katsuhiro Otomo © Glénat, 1999

 

Une angoisse probablement universelle, au regard du succès considérable de la série, qui ferait presque oublier les autres oeuvres du maître, de Mother Sarah au long-métrage d'animation Steamboy. Akira, déjà adapté en film en 1988, serait en passe de ressusciter sous forme de série télé. Il ne veut pas nous en dire plus, confirme seulement que des discussions sont en cours. La version film-live (de laquelle il est écarté), préparée par les studios Warner, ne se concrétise en revanche toujours pas.

"Certaines de mes oeuvres ont été de gros succès, d'autres non. Pour moi, elles ont toutes la même importance, mais je suis déjà très fier si on se souvient d'Akira." Oui, on s'en souvient. Et on ne l'oubliera pas de sitôt.

 

 


 

Photo de couverture : Katsuhiro Otomo à l'auditorium du Louvre, à Paris, en janvier 2016 © Augustin Arrivé, Mouv'

Toute l'actu de la bande dessinée sur Mouv', c'est par ici.


Par Augustin Arrivé / le 02 juin 2016

Commentaires