Régionales sur Twitter : Le Pen dérape, Hanouna décape

Par Sébastien Sabiron / le 07 décembre 2015
Régionales sur Twitter : Le Pen dérape, Hanouna décape
Alors que le premier tour des élections régionales confirmait la montée en puissance du Front National, Jean-Marie Le Pen se fendait d'un tweet aux relents antisémite. Dans le même temps, Cyril Hanouna s'improvisait politologue sur Twitter. Deux visions très constructives du débat démocratique...

Dimanche 6 décembre, 20h. Les derniers bureaux de vote ouverts sont en cours de fermeture. Le dépouillement confirme très rapidement ce qu'annonçaient les sondages depuis plusieurs semaines.

Le Front National arrive en tête dans six régions, la droite et le centre dans quatre régions, le PS et ses alliés dominent dans trois régions. 

Capture d'écran France 2

Marine Le Pen a de quoi jubiler. Après des années de "dédiabolisation" de l'image médiatique de son parti, la présidente du FN aborde le deuxième tour en position de force. C'était sans compter sur papa Jean-Marie.

Exclu du FN en août dernier pour avoir réitéré ses propos polémiques sur les chambres a gaz, le "Menhir" a tenu à saluer à sa façon les bon scores de sa petite fille Marion en région PACA :

Capture d'écran Twitter


Pour moquer le score de Christian Estrosi, arrivé deuxième en PACA derrière Marion Maréchal Le Pen, le patriarche a cru bon de poster cette vidéo, dans laquelle le député maire (LR) de Nice, kippa visée sur la tête, danse avec des juifs orthodoxes. Jean-Marie Le Pen a rapidement supprimé son tweet, après plus de 700 retweets.

Cyril Hanouna, indigné volontaire

Et alors que sur les plateaux télé, le débat sur l'irrémédiable ascension du FN éclipsait toute discussion autour des vrais enjeux des régionales (transports, culture, éducation...), l'une des têtes de gondole du PAF utilisait Twitter pour pousser son coup de gueule. Pour Cyril Hanouna, les médias sont les premiers responsables de la victoire du FN :


Et Cyril Hanouna d'en rajouter une couche quelques minutes plus tard, cette fois en direction des politiques (et en mode un peu démago) :


Deux tweets qui ont énormément buzzé et même donné lieu à une dépêche AFP. Les journalistes visés se sont empressés de répondre à l'animateur, la palme revenant sans doute à Thomas Vampouille, journaliste politique chez Metronews :

 

Yann Barthès s'en prend aux Guignols

Si on l'a connu un peu plus détendu, Yann Barthès s'est lui aussi laissé aller a son petit commentaire sur les à-côtés des régionales. Commentant sur Instagram une photo annonçant le retour des Guignols, le présentateur du Petit Journal a taclé Canal +, qualifiant "d'irresponsable" l'attitude de la chaîne :

 

Capture d'écran Instagram

 

Lancé par Yann Barthès, le mot clé #toutpourlebuzz a donné une visibilité inespérée à cette pub, qui serait sans doute passée inaperçue sans l'intervention de l'animateur.

 


 

Images d'illustration : Capture d'écran Canal + / Capture d'écran D8 / CC BY 3.0 Kenji-Baptiste OIKAWA

 

 

Par Sébastien Sabiron / le 07 décembre 2015

Commentaires