Rappeurs à mi-temps : quand la musique ne paie plus (assez)

Par Yérim Sar / le 28 septembre 2017
Rappeurs à mi-temps : quand la musique ne paie plus (assez)
Il existe de plus en plus de rappeurs qui ne se consacrent pas totalement à la musique mais le font "juste" sur leurs temps libre. Et parfois notre instinct égoïste d'auditeur nous fait dire que c'est un peu dommage quand même.

Plus on avance dans le temps et plus la sélection naturelle fait son effet : seuls les rappeurs à succès se maintiennent et se forcent à être réguliers dans leurs sorties, les autres sont amenés à être plus pragmatiques et penser à se ménager une porte de sortie. Il faut également compter ceux qui ne prennent pas spécialement le rap au sérieux. Tout cela nous donne des spécimens qui ont une activité principale et qui rappent "à côté". Sauf que parfois, ils sont bons, et du coup on se prend à leur souhaiter d'avoir une vie de merde qui leur permette de se consacrer à 100% à la musique quitte à ne rien gagner.

Petite sélection non-exhaustive.

 

Jeune LC

 

Le rappeur parisien apparaît ici et là, au gré de ses humeurs, que ce soit sur son soundcloud ou aux côtés de ses potes (Bigg Meuj, Joe Lucazz, etc).

Est-ce que ça a toujours été le cas ? A priori oui, en fait Jeune LC avait un groupe lorsqu'il était plus jeune, les Lyrical Concepteurs (d'où le LC de son nom) mais on ne peut pas parler de « carrière » au sens professionnel du terme.

Pourquoi c'est dommage ? Parce qu’en réécoutant plusieurs de ses morceaux en solo ou en featuring on s’aperçoit qu’il tient quand même carrément la route, et en plus dans un style plus si commun que ça de nos jours.

Pourrait-il se consacrer à 100% au rap ? Non, parce qu’il n’est pas stupide, du coup il a investi dans un bar et ça c’est la classe. Mais on attend quand même ce qui semble être un premier projet pour bientôt.

 

Gizo Evoracci

 

Le rappeur de Grigny a récemment fait un retour remarqué via des clips très soignés.

Est-ce que ça a toujours été le cas ? Pas vraiment, dans la mesure où à une époque Gizo était quand même très actif, qu'il a mis en place plusieurs projets et notamment un fameux album en commun avec Kayse intitulé La Conquête du monde où ils s'étaient mélangés avec des grands noms US tels Snoop Dogg, Kurupt, South Central Cartel, Terrace Martin ou encore Daz Dillinger.

Pourquoi c'est dommage ? Parce que ça reste un rappeur de talent avec des références bien digérées et parce qu'à chaque fois qu'un rappeur de Grigny décide de se faire rare ou discret c'est une bien triste nouvelle pour le rap français, la musique au sens large et l'humanité en général.

Pourrait-il se consacrer à 100% au rap ? Non, tout simplement parce que ce n'est pas sa volonté. Comme l'intéressé le dit lui-même en interview : "quand tu as besoin de rapper, c’est que tu as franchi la limite, il faut en avoir envie, pas en avoir besoin."

 

Eloquence

 

Après une pause, le rappeur du 91 est revenu à petits pas dans le game.

Est-ce que ça a toujours été le cas ? Non, rappelons-nous de l'époque où il a enchaîné son single sur la BO de Taxi avec des collaborations prolongées avec Disiz La Peste et son crew Fuck Dat.

Pourquoi c'est dommage ? Parce que contre toute attente le "nouveau style" d'Eloquence lui va comme un gant, là où d'autres se sont régulièrement cassés les dents en tentant d'actualiser leur rap, lui a l'air parfaitement à l'aise. Et puis lâcher "on débarque chez toi comme le GIGN chez Jawad" c'était quand même hilarant.

Pourrait-il se consacrer à 100% au rap ? A priori vu son rythme de sortie il a clairement l'air d'avoir autre chose à faire, et le peu d'écho niveau public n'est pas spécialement là pour le convaincre du contraire. On attend malgré tout de pied ferme le projet commun avec Joe Lucazz.

 

Escobar Macson

 

Après une dernière mixtape, le rappeur de Villetaneuse s'est fait discret ces derniers temps.

Est-ce que ça a toujours été le cas ? Non, Escobar a été signé sur différents labels (Menace Records, 45 Scientific) avant de se mettre à son compte et de multiplier les mixtapes, EP, sans compter les featurings.

Pourquoi c'est dommage ? Parce qu’un type qui rappe « tu vas faire du tam-tam avec le coude » pour menacer son interlocuteur d’amputation est le remède à beaucoup de choses.

Pourrait-il se consacrer à 100% au rap ? A priori non, il a une situation stable et un métier où il porte régulièrement des costumes-cravates. L'autre donnée essentielle c'est que Macson a concrètement joué de malchance à des moments-clés de sa carrière, le paroxysme étant son hospitalisation suite à un accident de voiture qui l'a obligé à avorter la promo d'un projet. Donc on peut comprendre qu'il en ait un peu sa claque.

 

Hors-compétition : Childish Gambino

 

A la fois rappeur et acteur, Donald Glover ne peut évidemment pas être aussi présent que certains de ses fans le souhaiteraient.

Est-ce que ça a toujours été le cas ? Ce qui est sûr c’est qu’il a clairement commencé par la partie télé et qu’il a ensuite fait de la musique de manière « pro », en parallèle.

Pourquoi c'est dommage ? Parce que Donald Glover est l'un des très rares exemples à tenir la route à la fois derrière un micro et une caméra. C'est un phénomène qui se produit seulement une fois tous les 25 ans, un peu comme les apparitions de la créature de Ca.

Pourrait-il se consacrer à 100% au rap ? Non, en fait il avait même annoncé qu'il stoppait la musique avant de revenir sur sa décision. Il faut dire que sa carrière d'acteur/scénariste a tellement décollé qu'on peut aisément comprendre son hésitation.

 

 

Lalcko

 

Après une discographie sympa en indé, Lalcko a disparu des radars.

Est-ce que ça a toujours été le cas ? Non, le rappeur avait signé sur le label 45 Scientific avant d'enchaîner de son côté en indé, et il était TRÈS prolifique.

Pourquoi c'est dommage ? Parce que même si malheureusement peu de gens le savent, Lalcko est (était ?) un excellent rappeur avec un côté ultra soigné et perfectionniste. Concrètement si vous trouvez certains textes et concepts de Damso recherchés, c'est probablement que vous n'avez jamais écouté Lalcko.*

Pourrait-il se consacrer à 100% au rap ? Plus maintenant, en fait à partir d'un certain point, il devait déjà jongler entre son métier et la musique. Or il a des activités qui le font voyager très régulièrement à l'autre bout du monde (et accessoirement c'est aussi ce qui lui fait gagner sa vie). Et on ne parle pas de vente de drogues. Il semble également qu'il ait tourné la page.

 

La Rumeur

 

Depuis quelques temps, le groupe a ralenti son rythme de sortie pour se consacrer notamment au cinéma ; c'est ce qui leur a permis de signer le film Les Derniers Parisiens dernièrement.

Est-ce que ça a toujours été le cas ? Non, le groupe a toujours été très actif dans la mesure où ils maintenaient un rythme soutenu en terme de sorties discographiques, et il faut ajouter leur régularité sur scène où ils se produisaient régulièrement.

Pourquoi c'est dommage ? Parce qu'on parle de La Rumeur, un des meilleurs groupes de rap français, qui a très rarement voire jamais déçu à chacune de ses sorties.

Pourraient-ils se consacrer à nouveau à 100% au rap ? Le temps avançant et leurs autres occupations leur prenant beaucoup de temps, notamment la production de film, ça paraît compliqué, d'autant qu'on n'a pas vraiment affaire à des gens qui aiment bâcler leur travail. Cependant lors de certaines interviews autour de la sortie des Derniers Parisiens, Ekoué a assuré qu'ils travaillaient sur un nouvel album, et ça c'est une nouvelle qui remplit nos petits coeurs d'un espoir salvateur.

 

25G

 

Selon ses propres dires, 25G a décidé de lâcher un son clippé de temps à autres, mais pas plus, il n'est plus question pour lui de sortir des projets.

Est-ce que ça a toujours été le cas ? Non, si on se rappelle sa grande époque avec Neochrome, en gros à partir de Cabochards qui l'a installé, il était très présent en featuring avec tous les artistes du label sur cette période (Farage, Zekwe Ramos, Alkpote, Seth Gueko) et avait sorti lui-même un projet.

Pourquoi c'est dommage ? Parce qu'il a quand même un style bien à lui et une manière très décomplexée de l'assumer.

Pourrait-il se consacrer à nouveau 100% au rap ? Non, l'artiste a expliqué qu'il estimait que ça ne le mènerait plus à rien et qu'il préférait prendre la chose comme un hobby de temps à autre, quand ça lui fait plaisir.

 

*Calmos les débiles, ceci n'est pas une insulte pour Damso, mais pour la portion du public qui l'intellectualise à outrance.

 



 

Crédit photo : Monica Shipper / Getty Images

Par Yérim Sar / le 28 septembre 2017

Commentaires