Rap français : après MC Solaar, quel autre come-back ?

Par Genono / le 11 septembre 2017
Rap français : après MC Solaar, quel autre come-back ?
Et si ce retour très commenté donnait des idées à d'autres illustres rappeurs de sa génération (plus ou moins) ?

Le retour de MC Solaar, dix ans après son dernier album, a clairement marqué l’actualité rap de la semaine, et provoqué moult discussion chez les auditeurs, entre les fans de la première heure, conquis par ce nouveau titre, et les autres, plus sceptiques, considérant que Claude aurait peut-être mieux fait de ne pas quitter sa retraite. S’il est encore trop tôt pour tirer ce type de conclusions, après seulement un seul morceau diffusé, on pourra vraisemblablement bientôt se rendre compte de ce que Solaar a encore dans le ventre, puisqu’un nouvel album a été annoncé “avant la fin de l’année 2017”.

Mais plutôt que de retracer une énième fois la carrière de ce pionnier du rap français, ou de nourrir l’éternel débat lancé par Booba en 2008, “Solaar, est-ce de l’antiquité ?”, ce come-back donne plutôt envie de réfléchir aux éventuels retours d’autres rappeurs des années 80/90. Lionel D, Alliance Ethnik, Destroy Man & Jhonygo, Benny B, à quoi ressemblerait le retour au premier plan de ces vieux de la vieille, qui ont tous, d’une manière ou d’une autre, marqué leur époque ?

 

Benny B

Pourquoi un come-back ?

Honoré d’avoir participé à la grande tournée Années 90 Génération Dance Machine, Benny B se sent insulté de ne pas être convié à celle de l'Âge d’Or du Rap Français. Déterminé à ouvrir, seul, un nouvel âge d’or pour pouvoir refaire une tournée revival, seul, dans vingt ans, il s’enferme en studio, entouré des meilleurs producteurs du moment, pour marquer l'Histoire.

Quel retour ?

Avec une finesse d’écriture digne des plus grands lyricistes, et des productions à l’avant-garde, Benny B livre un album à mi-chemin entre introspection torturée et égotrips puissants. Un disque considéré par les observateurs comme l’un des plus marquants de toute l’histoire du rap français, et dont l’impact est comparé à celui d’Or Noir en 2013.

Quel accueil ?

Avec plus d’un million d’exemplaires écoulés, l’album Parce qu’on est vieux entre rapidement dans la légende. Pendant plus de cinq ans, Benny B enchaîne les succès et s’impose comme le boss absolu du rap game. Petit à petit rattrapé par la nouvelle génération, il arrête ses activités en 2022, après avoir fait l’ouverture de la Coupe du Monde au Qatar. De retour en 2048, avec sa propre tournée L'Âge d’Or de Benny B, il rejoue tous ses classiques de la période 2017-2022, et finit par mourir sur scène, le jour de ses 80 ans, au milieu d’une performance un peu trop énergique sur le refrain de Parce qu’on est jeunes. Joli clap de fin.

 

 

Alliance Ethnik

Pourquoi un come-back ? 

Le rap est un éternel recommencement, et les sonorités funk finiront forcément par revenir à la mode à un moment ou à un autre, réanimées par un fils spirituel de Dr Dre et Eazy E. Une major peu scrupuleuse ira donc donc frapper à la porte du groupe français axé g-funk ayant vendu le plus de disques. Le calcul sera vite fait, et Alliance Ethnik sera remis en scène.

Quel retour ?

Contrairement au boom-bap, les sonorités funk vieillissent plutôt bien, et un album d’Alliance Ethnik en 2017 n’aurait finalement pas énormément de différences, dans la forme, avec Simple et Funky, sorti en 1995. En revanche, le groupe possède une belle carte dans son jeu : K-Mel, rappeur et leader d’Alliance Ethnik, avait été élu Homme le plus sexy de France devant Patrick Bruel. A l’heure où le succès d’un rappeur dépend en partie de la qualité de ses contours, de sa capacité à mettre en avant ses abdominaux sur Instagram, et de la marque de son shampooing, K-Mel a clairement un joli coup à jouer.

Quel accueil ?

Paradoxalement, l’accueil que le milieu du rap pourrait réserver à Alliance Ethnik aujourd’hui serait probablement bien meilleur que dans les années 90. A l’époque, le groupe est vu comme trop festif et trop peu virulent pour représenter le hip-hop français. En 2017, tout a changé, et au milieu des MHD, Niska ou Jul, Alliance Ethnik aurait clairement sa place.

 

Lionel D

Pourquoi un come-back ?

Parce que tout le monde a cru qu’il était mort en 2011, alors qu’il était bel et bien vivant, comme le prouve son interview pour le magazine International Hip-Hopl’an dernier. Un entretien au cours duquel il affirme son envie de revenir à la musique après quelques années d’errances, évoquant la possibilité de travailler à nouveau avec Dee Nasty.

Quel retour ?

Sur ce plan, c’est le grand flou. Personne n’a entendu Lionel rapper pendant deux décennies, avant un court freestyle accompagnant son interview pour IHH, qui ne donne pas réellement d’indications sur son éventuelle direction artistique en cas de nouveau projet. Alors, autant se faire plaisir : posons Lionel D sur un gros beat trap, avec de grosses tartines d’autotune, un refrain fait uniquement d’onomatopées, et Niska en featuring.

Quel accueil ?

On ne va pas se mentir : à l’heure actuelle, hormis les plus de trente ans, personne ne sait qui est Lionel D, et hormis les plus de quarante ans, personne ne l’a jamais écouté. Jouer sur le côté “légende sur le retour” serait donc contre-productif, il va donc falloir ruser : un masque, quelques mixtapes gratuites, et des clips tournés à l’autre bout du monde avec un drône. Vréel 3 bientôt dans les bacs.

 

Les Inconnus

Pourquoi un come-back ?

Parce que la carrière des Inconnus n’a jamais été faste que lorsqu’ils parodiaient le rap français. Après l’échec du film Les 3 Frères : Le Retour, sorti en 2014, Didier, Pascal et Bernard se font une promesse : revenir au top, quels que soient les moyens mis en oeuvre.

Quel retour ?

Signés chez Def Jam Comedy, les trois compères écrivent une comédie musicale qui parodie la fameuse série de concerts L'âge d’Or du Rap Français, en réunissant tous les humoristes passés par le rap (Fatal Bazooka, Kamini, Mister V, Benghous, John Rachid, et tout un tas de youtubeurs).

Quel accueil ?

Pris à parti par les rappeurs plus sérieux, qui estiment qu’on mange dans leur assiette, Les Inconnus réussissent tout de même leur pari en attirant aussi bien les retraités fans d’Auteuil Neuilly Passy que les lycéens biberonnés aux sketchs de Mister V, et raflent tout sur leur passage. En Janvier, Will Smith rachète le concept pour l’adapter aux Etats-Unis, et embauche Jamie Foxx pour tenir le rôle de Pascal Légitimus -ok c’est tout de suite moins classe, mais le pauvre Will fait ce qu’il peut avec ce qu’il a sous la main.

 

 

Destroy Man et Jhonygo

Pourquoi un come-back ?

Et pourquoi pas ?

Quel retour ?

Ces deux pionniers, qui sont notamment réputés pour avoir osé rapper en français à une époque où les freestyleurs de Paris bafouillaient encore en anglais, doivent absolument faire un retour à la hauteur de leur réputation. Après avoir transformé le rap francophone, leur come-back passe donc obligatoirement par de nouvelles règles de langage, et donc par des textes prenant en compte l’écriture inclusive -cette fameuse méthode qui met masculin et féminin sur le même plan grammatical.

Quel accueil ?

Critiqués par les associations féministes, qui ne comprennent pas pourquoi “deux mecs devraient lutter à leur place, alors qu’il s’agit d’un combat réservé aux femmes”, Destroy Man et Jhonygo sont obligés de faire des changements drastiques, et deviennent Destroy Woman et Juddygo. L’album “Brutes de femmes” est un échec commercial, mais il est acclamé par la critique, et le destin des deux rappeuses est conté dans un biopic réalisé par Géraldine Nakache.

 

Suprême NTM

Pourquoi un come-back ?

Parce que faire des concerts depuis une décennie sans jamais proposer le moindre inédit, c’est sympa mais ça risque de finir par tourner en rond. Et pour plein d’autres raisons.

Quel retour ?

Un gros album de vieux de la vieille, qui ne se forcent pas à mettre le pied sur des terrains trop neufs mal maîtrisés, mais qui refusent de retomber dans des sonorités 90’s aujourd’hui dépassées.

Quel accueil ?

Des centaines de milliers de disques vendus, une tournée des Zénith au complet dès la précommande, Booba qui traite Joey de cocaïnomane sur instagram, Kool Shen qui propose de régler ça autour d’une table de poker, Patrick Bruel qui s’en mêle … du grand spectacle, à n’en point douter.

 

 

 


 

Crédit photo : Pool Arnal / Picot / Getty

 

 

Par Genono / le 11 septembre 2017

Commentaires