Quand Tinder s'en prend à Vanity Fair

/ le 13 août 2015
Quand Tinder s'en prend à Vanity Fair
Tinder s'est livré à de virulentes attaques contre Vanity Fair sur Twitter. L'appli de rencontres n'a pas apprécié un article du magazine américain. Le sujet : ces applis destinées à trouver des "coups d'un soir".

Objet du courroux de Tinder : un article de Nancy Jo Sales paru il y a quelques jours. La journaliste américaine s’était penchée sur les conséquences de Tinder sur l'évolution des relations amoureuses. Après enquête, elle dépeint un triste tableau, égratignant les applis de "dating" dont Tinder est le chef de file.

Premier acte : l'application qui revendique 50 millions d'utilisateurs s'adresse directement à la journaliste :

Hey @nancyjosales cette enquête est incorrecte. Si vous êtes intéressée pour une discussion factuelle, nous sommes là. 


 

Tinder enchaîne avec des réponses froides, et se place en révolutionnaire de l’ère numérique :  

Fait peu connu, le sexe a été inventé en 2012, lorsque Tinder a été créé. 




La suite est du même ordre, entre orgueil et second degré. Après avoir joué la provoc', Tinder se place en défenseur des libertés :  

Parlez à nos utilisateurs en Chine ou en Corée du Nord qui arrivent à rencontrer du monde même si Facebook est banni. 


 

Tinder enchaîne et enfile son costume de Cupidon :

Parlez aux nombreux couples de Tinder- homosexuels et hétérosexuels - qui se sont mariés après une rencontre sur Tinder.


 



Et pour finir en beauté, le community manager déchaîné lance un tweet digne d’une réplique de blockbuster américain :

 Mais ça ne va pas nous dissuader de construire quelque chose qui est en train de changer le monde. #GenerationTinder.



        
Ce tweet-clash n'est pas passé innaperçu. Après sa publication par Wired, Tinder s'est fendu d'un droit de réponse. Dans ce message, Tinder tempère ses propos :
            
Nous avons été attristés de voir que l’article n’évoque pas les expériences positives (...) Notre intention était de mettre en avant les nombreuses statistiques et les histoires géniales qui sont parfois oubliées et, ce faisant, nous avons surréagi.

         
Pas sûr pour autant que Vanity Fair et Tinder "matcheront"  un jour ensemble.
            



Par Enzo Mossino
Crédit photo : Wikipedia

/ le 13 août 2015

Commentaires