Quand le street-art se fond dans le décor

/ le 21 mai 2014
Pause esthétique : quand la peinture se fond dans le décor
Parfois, le graffiti fusionne avec son support : trompe l’œil imposant ou ultra-discret, voici un florilège de quelques œuvres qui valent le détour.

 

Le site Bored Panda nous propose un best-of des oeuvres de street art qui s'adaptent à leurs supports de façon originale.

Ce qui se passe dans la tête des artistes est souvent incompréhensible. Allez savoir pourquoi, lorsqu'ils voient une brique, ils s'imaginent un oeil sanglant. Qu'il s'agisse de Oak Oak ou d'Ernestas Zacharevičius, pour ne citer qu'eux, ils rendent nos villes un peu plus jolies, plus poétiques et surtout plus drôles.

En fusionnant de la sorte avec l'environnement, ils donnent au graffiti une nouvelle image, peut-être plus sage et plus "artistique". Et si la meilleure façon de faire aimer le graff à votre grand-mère était de lui montrer ces clichés ?

Il y en a pour tous les goûts, le nom de la ville dans laquelle a été réalisée l'oeuvre est au dessus de la photo.

Alors, cap ou pas cap de les retrouver en vrai ?

Saint-Etienne, France.

Image credits: Oak Oak


Bialystok, Pologne.

Image credits: Natalia Rak

 

Toronto, Canada.

Image credits: fauxreel

 

Espagne

Image credits: pejac

 

Kaunas, Lithuanie.

 

Un peu déçu ? Attendez de voir le résultat la nuit :

Image credits: morfai 


Pour voir les 28 oeuvres, c'est ici 

Pour la version marketing c'est là.

Et pour la version écolo, c'est ici !


 


 

Via Bored Panda


/ le 21 mai 2014

Commentaires