Quand Hollande s'en va draguer chez Wrung

/ le 21 avril 2015
Wrung
L'opération séduction n'est pas terminée. Après une série d'interventions très remarquées à la télé et dans la presse, François Hollande continue de draguer les jeunes. En déplacement pour appuyer une levée de fonds en direction de jeunes entreprises de banlieues, le Président de la République a choisi de se rendre chez Wrung, LA référence en matière de street culture. Hasard ou coïncidence ? On a creusé la question.

L'Hay-les-Roses, Val de Marne, mardi 21 avril 2015 :

C'est dans les quartiers que les jeunes veulent faire le plus pour la création d'entreprise. C'est là qu'il y a la plus grande envie d'entreprendre, on ne doit pas laisser passer cette chance.


 

En visite dans le "terter" pour superviser la signature d'une levée de fonds de 44 millions d'euros à destination des jeunes PME de banlieue, François Hollande a redit son attachement à l'emploi des jeunes. Ceux-là même qui avaient contribué très largement  à son élection à la présidence de la république en 2012. Deux jeunes sur trois. Un électorat qu'il faut chouchouter en vue du prochain round.

 

Marathon média

Parce que le Président de la République dans sa campagne en 2012 avait fait de la jeunesse sa priorité, il doit prouver aujourd'hui qu'il ne lâche pas le dossier. Résultat, des interviews ultra-ciblée dans la presse, dans les colonnes du magazine Society, ou à la télé, dans le Supplément de Canal +

 

 

 

Pour le fun François Hollande  a reçu un T-shirt à l'effigie d'un ancien président. Sous-texte : Be cool ? Comme Jacques Chirac ?

Tu es cool tu vas chez Wrung

 

Il y  a aussi les rencontres opportunes, qui permettent aussi de doper sa street crédibilité. Car oui François Hollande est cool. Il connait la marque Wrung: LA référence en matière de street culture.

Une marque jeune qui s'adresse aux jeunes et qui sera bientôt portée par le Président. Il est reparti de sa visite du jour avec un t-shirt que lui a offert Romain Cheulton le dirigeant de Wrung.

L'entreprise fondée en 1995 par quatre amis graffeurs compte aujourd'hui seize salariés et affiche un chiffre d'affaire annuel de cinq millions d'euros.

 

Jeunisme attention danger

Une stratégie de communication efficace mais pas sans risques. A force de multiplier les messages en direction des jeunes, François Hollande, pourrait passer, attention, pour un Président à tendance paternaliste, voire jeuniste. Quand François Mitterrand en 1985 avait fait le buzz en boostant son parlé "djeunes", tout le monde s'était marré mais il n' y avait pas eu de conséquences dans les urnes. A l'époque il était, c'est vrai, un président populaire.

 

 

 

/ le 21 avril 2015

Commentaires