Pyongyang exige la censure de Seth Rogen par l'ONU

Par Augustin Arrivé / le 10 juillet 2014
Pyongyang exige la censure de Seth Rogen
La Corée du Nord a réclamé que l'ONU intervienne pour empêcher la sortie de la dernière comédie de Seth Rogen. Le héros y est chargé d'assassiner Kim Jong-Un. Un "acte de guerre et de terreur", selon Pyongyang.

 

C'est l'histoire de deux journalistes américains, partis interviewer le dictateur nord-coréen, qui se retrouvent recrutés par la CIA pour l'assassiner. The Interview, réalisé par Seth Rogen et Evan Goldberg (This Is The End) doit sortir en salles à l'automne (le 10 octobre aux Etats-Unis, le 26 novembre en France) et la bande-annonce laisse présager une bonne musculation des zygomatiques :

 

Bande-annonce de "The Interview", de Seth Rogen et Evan Goldberg © Sony Pictures, 2014

 

Le pitch n'a pas du tout plu aux autorités nord-coréennes. L'ambassadeur de Pyongyang à l'ONU, Ja Song Nam, en a appelé mercredi au secrétaire général des Nations Unies pour tenter d'empêcher la sortie du long-métrage. "Autoriser la production et la distribution d'un tel film sur l'assassinat d'un chef d'Etat en exercice doit être considéré comme un soutien flagrant au terrorisme ainsi que comme un acte de guerre." Le fait que les scénaristes attribuent au leader communiste la capacité de parler avec des dauphins ne semble pas avoir suffi à compenser l'affront.

Aucune réaction de Ban Ki-Moon n'a été signalée dans l'immédiat. Ce courrier fait suite à un premier communiqué publié le mois dernier. L'agence officielle KCNA promettait alors des "représailles impitoyables" contre Hollywood et Washington au cas où la diffusion du film serait maintenue. Ca n'avait pas vraiment intimidé les cinéastes à l'époque :

 

 

Seth Rogen assume évidemment, considérant n'avoir tourné qu'une pochade inoffensive : "On utilise toujours la même formule, on choisit un genre qu'on aime et on ajoute des idiots dans l'histoire. Là, c'est un peu nos Trois jours du condor, avec des imbéciles dedans."

Ce n'est pas la première fois que Pyongyang voit rouge, loin de là. Rien que le mois dernier, Kim Jong-Un a également réclamé l'interdiction de la Choco-Pie, un biscuit sud-coréen très populaire au Nord. La censure s'exerce donc dans des domaines très variés, preuve de la curiosité et de l'ouverture d'esprit du jeune politicien. Et de son ignorance totale du concept d'effet Streisand.

 

Avant The Interview, Seth Rogen sortira le 23 juillet Nos pires voisins, avec Zac Efron. Il est venu en parler avec Nico Prat et Charline Roux. Cliquez là.

Kim Jong-Un ne s'est pas encore prononcé sur Glorious Leader !, jeu vidéo PC en cours de développement. On en cause par ici.

Photo de couverture : affiche de The Interview, de Seth Rogen et Evan Goldberg © Sony Pictures, 2014

Par Augustin Arrivé / le 10 juillet 2014

Commentaires