Pussy Riot Day : tous les reportages à Moscou

/ le 01 octobre 2012
Pussy Riot Day : tous les reportages à Moscou
L'appel des Pussy Riot devait avoir lieu lundi 1er octobre. L'audience a été reportée au 10 octobre prochain. Mais cela n'a pas empêché le Mouv d'organiser une journée spéciale de soutien aux trois jeunes femmes.

 

Leur jugement en première instance a suscité une énorme vague d'émotion et la mobilisation de nombreux artistes mondialement connus. Comment ces soutiens sont-ils perçus en Russie ? Quel sort attend les trois jeunes femmes et quelles lignes ont-elles fait bouger au sein de la société russe? Claire Chaudière est allée à Moscou. 

Malgré le report du procès, des manifestants pro et anti-Pussy Riot ont manifesté aux abords au tribunal une bonne partie de la journée. 

 

 

 

A Moscou, l'affaire des Pussy Riot, ces trois jeunes activistes condamnées en première instance à deux ans de camp pour avoir chanté en février dernier une prière anti-Poutine dans la cathédrale Saint Sauveur de Moscou, est aujourd'hui dans toutes les discussions. Retour sur l'histoire délirante d’un des clips vidéo les plus retentissants de ces dernières années avec notre énvoyée spéciale à Moscou Claire Chaudière :

 

 

 

Les déclarations de Dimitri Medvedev ont relancé le suspens autour du jugement en appel :

 

Quant aux soutiens internationaux, ils ont redonné de l'enthousiasme aux militants et aux leaders de l'opposition qui demandent leur libération :

 

 

 

"Elles ont créé le débat en Russie. L'arbitraire ici ne se discute d'habitude pas"

Entretien avec Sacha Koulaieva, du pôle Europe de l'Est, Russie, Asie à la Fédération Internationale de défense des Droits de l'Homme : 

 

Dans la galerie d'art underground Vinzavod, en bordure du centre-ville de Moscou, l'artiste peintre Evguénia Maltseva montre au public ses tableaux depuis deux semaines. Sept tableaux dont trois ont été bénis pour en faire des au sens propre du terme. Trois tableaux qui représentent les nouvelles icônes russes, Nadejda Tolokonnikova, Maria Alekhina, et Ekaterina Samoutsevitch. Sur la toile apparaissent en négatif les visages encagoulés des activistes emprisonnées.

Lors de l'inauguration de cette exposition une vingtaine de militants orthodoxes est venue chercher la bagarre. Ils ont été interpellés par la police de Moscou. Depuis mars dernier, la capitale russe vit au rythme de ces altercations, de ces débats entre pro et anti Pussy Riot.
De nombreux soutiens d'artistes internationaux et en Russie

"Les Russes sont un peu agacés pour tous ces soutiens venus de l'étranger"
Entretien avec Inna Doulkina, rédactrice en chef du Courrier de Russie : 

Jeanne Cherhal : "Je suis solidaire des Pussy Riot"
Les Brigittes étaient en concert le week-end dernier à Moscou. Interview exclusive au micro du Mouv :
 
De Madonna à Jeanne Cherhal en passant par les Red Hot Chili Peppers, la mobilisation a été très importante. En Russie, les soutiens ont été moins forts, mais une partie de la communauté artistique a tout de même pris position. En juin, dernier 200 artistes publiaient une lettre ouverte à la justice russe demandant la libération des trois jeunes femmes. Le rappeur Noize MC, très influent en Russie a récemment écrit, en clin d'oeil aux Pussy Riot, une chanson sur le poids de la religion dans le pays. 
Rencontre avec Noize MC  :
Za Imia Otsa (Au nom du père) , la chanson composée en clin d'oeil aux Pussy Riot : 
.
Reportages Claire Chaudière avec Alevtina Vokrosh

/ le 01 octobre 2012
Tags

Commentaires