Prêtes pour les festivals avec le pisse-debout

Par Valentine Letesse / le 23 avril 2015
Prêtes pour les festivals avec le pisse-debout
La saison des festivals démarre ce vendredi 24 avril avec l'ouverture du Printemps de Bourges. Les galères qui vont avec aussi. En plus de la traditionnelle lampe de poche et de l'indispensable imperméable, les filles pensez à glisser dans votre sac à dos : un pisse-debout.

Le pisse-debout, c'est pas nouveau. Un des premiers brevets de cet engin a été déposé au tout début des années 1900 en France d'après les recherches de Magali Chailloleau. Cette féministe en herbe a tout lâché pour créer le premier pisse-debout 100% made in France.

Pourquoi ? Parce l'égalité homme-femme passe aussi par le fait de pouvoir tous faire pipi debout. (Et que, cet ustensile, s'il n'est plus vraiment méconnu, reste un peu tabou.) Mais surtout, pour dire : adieu, au tapissage de PQ sur la lunette des toilettes. Adieu, aux fesses à l'air, bien cachées tout au fond de la forêt. Adieu, aux queues interminables devant la porte WC pour dames.

 

Le sauveur des festivalières

Bienvenue Mesdames à votre premier festival de la saison. Il est l'heure de retrouver le soleil, la boue, les bières à 6€ et les files d'attente interminables devant les toilettes pour dames souvent cracras. Mais aujourd'hui, il est possible d'éviter ce moment quasi-insurmontable. Grâce à votre nouvel indispensable en période de festivals : le pisse-debout. Dès qu'elle le peut, Magali Chailloleau monte son stand lors de ces évènements estivaux, "parce que j'ai vraiment l'impression de sauver des vies dans ces cas là."

 

Réutilisable, ou jetable, c'est au choix. Ça dépend aussi de votre tolérance aux germes.

Pisse-debout jetables

Si au départ ça ressemble à un gadget, il devient vite un accessoire obligatoire pour profiter des concerts à fond. Car maintenant, comme les bonhommes, il suffit de déboutonner votre pantalon. 

 

Si après tout ça, ce dispositif reste un peu flou, démonstration en images :  

 

 

Carton plein pour le pisse-debout

En 2015, ce dispositif se démocratise. Pour Magali et sa petite entreprise en tout cas "ça a marché tout de suite". D'un mois sur l'autre, elle peut multiplier ses ventes par deux. Aujourd'hui, la jeune femme vend 2000 pisse-debout jetables tous les mois. Alors, vous vous lancez quand ? Pourquoi pas maintenant avec le lancement du Printemps de Bourges ?

Souvent invitée au Printemps de Bourges, Giedré devrait être satisfaite de cette nouvelle invention. Le Pisse-debout répond à merveille à sa chanson tellement réaliste (et tellement impertinente) Pisser debout.

 

 


 

Crédit photo: visuel pisse-debout

Par Valentine Letesse / le 23 avril 2015

Commentaires