Pourquoi ''Suicide Squad'' fait un carton malgré les critiques

/ le 09 août 2016
Vous ne trouverez pas un magazine, un site qui ne se soit pas lâché sur Suicide Squad de David Ayer. Pourtant il a déjà rapporté 135 millions de dollars en entrées rien qu'aux Etats-Unis. Pourquoi ?

Il est devant le dernier Jason Bourne et très, très loin devant Bad Moms, les deux autres cartons du moment. Pourtant Suicide Squad' se fait lyncher sur les réseaux sociaux. Un ''désastre'' pour les uns, un échec total'' pour les autres, les méchants de DC Comics font l'unanimité. Beaucoup semblent regretter notamment les apparitions trop rares -et trop courtes- du joker, interprété par Jared Leto, et qu'on nous avait survendu. Alors comment expliquer ce carton ?

Le joker et ses potes fascinent

C'est indéniable, le joker a toujours fasciné le public et c'est encore plus vrai depuis l'interprétation de Heath Ledger dans The Dark Knight de Christopher Nolan. La présence de ce personnage dans le film, ajoutée à un casting de luxe (Will Smith, Jared Leto, Margot Robbie...). DC Comics et Marvel ont trouvé la recette du succès et l'essorent depuis déjà quelques années : leurs personnages stars joués par des acteurs stars. Et le tour est joué, peu importe la réalisation ou même le scénario.

Une promotion du film savamment orchestrée

Si vous avez vu le film, vous l'avez forcément remarqué par sa -quasi- absence : le Joker apparaît très peu alors qu'il était très présent dans les bandes annonces. Des extraits distillés au compte-gouttes sur internet avec un Jared Leto prometteur dans le rôle du grand méchant clown fou... De là à parler de publicité mensongère, il n'y a qu'un pas. Le montage nerveux de ce genre de bandes annonces à grands renforts d'effets spéciaux et de bandes sons fortes en basses est là encore une recette qui marche aujourd'hui pour attirer les fans comme les curieux.

Un début d'été sans autre blockbuster

Suicide Squad était un peu seul en salles à la fin du mois de juillet, avec une concurrence pas vraiment alléchante pour ce public plutôt jeune. Cela devrait changer -un peu- puisque Jason Bourne notamment a fait son entrée la semaine dernière mais globalement le film n'a pas de concurrence dans sa catégorie. Aurait-il marché aussi fort si il avait eu face à lui un mastodonte encensé par la critique ? Pas sûr mais là encore, tout est calculé bien sûr. Avant de prévoir la date de sortie d'un film, on regarde toujours le calendrier de la concurrence.

Voilà comment on fait d'un film considéré par beaucoup comme un navet, un véritable succès financier. Facile non ?


Crédits Photos : Warner

/ le 09 août 2016

Commentaires