Post Malone : l’anti-héros du R&B

/ le 25 novembre 2017
Post Malone : l’anti-héros du R&B
Il est LA révélation musicale de ces dernières années, Post Malone gravit un peu plus les échelons du succès et grâce à son titre "Rockstar" avec 21 Savage, il accumule les records. Inévitable et pourtant, en France, le phénomène Post Malone reste discret. Pour le moment...

Post Malone, la success story

Tout phénomène a son commencement. Celui-ci débute à New York en 1995 : Austin Richard Post, de son vrai nom, passe une enfance des plus joyeuses au sein d’une famille aimante. Son père est nommé assistant de l’équipe de football américain des Cowboys de Dallas et toute la famille déménage alors dans le sud du pays, au Texas. C’est ici que le jeune Austin, un peu malmené à l’école par ses camarades, s’occupe seul et apprend la guitare grâce à des jeux vidéo. Il aime la musique, en particulier le rock et le metal. Il joue d’ailleurs dans un groupe au lycée. Mais la musique urbaine prend le dessus : à la même époque, il enregistre sa première mixtape de rap intitulée Young and After Them Riches : Post Malone est né. Il s’envole pour Los Angeles avec un de ses amis : la suite a tout de l’american dream. Grâce rencontres avec les gens du milieu de la musique, il travaille avec les producteurs FKi (Iggy Azalea, Wiz Khalifa, T.I., Jeremih...) et en 2015, c’est le premier coup de pression de Post Malone dans l’industrie musicale : le titre White Iverson dépasse les attentes et prend la 14eme place du Billboard Hot 100, le classement hebdomadaire des cent chansons les plus populaires aux USA. La machine est lancée.

En 2016, le chanteur sort sa mixtape August 26th sur Soundcloud où on retrouve bon nombre d’artistes de l’écurie FKi comme 2 Chainz ou encore Lil Yachty (il y a même un son avec le fils de Will Smith), mixtape qui annonce l’arrivée imminente de son album, très attendu des fans de Malone. Et, avec un peu de retard, Stoney sort fin 2016, premier album où on retrouve le fameux titre White Iverson mais aussi Deja vu avec Justin Bieber - dont Malone fait déjà toutes les premières parties en tournée- mais aussi Congratulations avec Quavo, vu à 557 millions de vues sur Youtube.

Dès sa sortie, Stoney se classe 6ème  au Billboard 200 (classement hebdomadaire des 200 meilleures ventes d’albums aux USA). En Avril 2017, son titre Candy Paint extrait de la BO du film Fast & Furious 8, passe quasiment inaperçu malgré son exposition : c’est réellement en Septembre qu’il enfonce le clou avec la sortie de Rockstar avec 21 Savage en feat : six semaines à la première place du Billboard 100. La boucle est bouclée. Post Malone, est le nouveau chouchou des auditeurs mais qu’est-ce qui plait autant chez lui ?

 

Post Malone, le nouveau visage du R&B

Quand on pense aux chanteurs de R&B aux États-Unis, quelques grands noms viennent tout de suite à l’esprit : R.Kelly, Usher, Ne-Yo, Franck Ocean ou encore Chris Brown, pour ne citer qu'eux. Des chanteurs tellement propres sur eux, avec un contrôle parfait de leur image dans leurs clips (où ils ne montrent pas leurs violences faites aux femmes ni leur tendance sexuelles douteuses…), des serial lovers prêts à toutes les fantaisies les plus romantiques pour conquérir (ou reconquérir) la femme de leur vie à coups de « Bae-bae, luv u, miss u » sur une chorégraphie millimétrée et calibrée à la seconde, torse nu sous une pluie battante. Le fantasme féminin, le gendre idéal dans toute sa splendeur. Ou pas… En tout cas, c'était le fonds de commerce du R&B des années 2000 et même si ce style semble quelque peu ringardisé, cette étiquette reste placardée sur le genre.

Post Malone a su dépoussiérer tout ça et pour cause : il est aux antipodes des codes du R&B d’antan. Dans sa musique comme dans son style en général. Physiquement, Post Malone est loin d’être le bellâtre de ses dames et il le revendique lui-même : dents en or, coupe de cheveux et barbe de formes et de couleurs assez aléatoires, tatouages baveux sur les mains, petit ventre à bière. Et puis, sa galerie photo prouve bien qu’il ne se prend pas au sérieux : des poses où l’artiste affiche une tête d’imbécile, tantôt une cigarette ou un verre à la main, tantôt en faisant le signe des cornes. Et ça fait tellement de bien !

Côté musique, un vent de fraîcheur s’installe enfin : son travail transpire l’authenticité, il a une vraie âme. Tout le côté superficiel qu’on peut reprocher aux chanteurs de R&B depuis presque 20 ans est balayé par le style Malone, un côté névrosé, rocailleux et sale. Ses textes se rapprochent de ceux des rappeurs : sexe, drogue et rock'n'roll - pour le petit clin d'œil - car Malone s'impose grâce à un style musical éclectique de par ses influences passées : autant amateur du groupe de métal Biohazard que du rappeur A$AP Ferg, en passant par le chanteur de country Hank Williams, Malone connecte la musique urbaine et le rap avec des sonorités rock, une voix douce et chantées avec des accords de guitares électriques. Dès l’intro de Stoney, on sait qu’on va écouter un album riche de diversité, véritable hommage à la musique avec un grand M. Un équilibre et une véritable osmose avec lesquelles Malone s'amuse à jouer de manière très juste.

 

Post Malone, la suite

Après sa mixtape et son premier album, on attend avec impatience la suite de la carrière de Post Malone : logique, l'artiste nous a mis l'eau à la bouche, en particulier depuis la sortie de Rockstar. Son second album intitulé Beerbongs & Bentleys sortira le 1er décembre. Allons-nous avoir un album beaucoup plus tranché dans les choix musicaux, avec un côté rap et un côté rock bien distinct ? Ou Malone va-t-il continuer de naviguer à la limite des deux genres ? Jusqu'où Malone peut-il aller ? Dans l’histoire de la musique, le mélange des genres a souvent bien fonctionné et même les plus grands se sont pris au jeu comme Puff Daddy avec Jimmy Page, Eminem avec Marilyn Manson  et son travail aux côtés de Rick Rubin ou encore Lil Wayne avec son album Rebirth sorti en 2010. D’autres ont carrément pris ça de manière sérieuse comme le rappeur Ice-T avec son groupe Bodycount. Et puis, il y a aussi la création de groupe neo à proprement parler comme Linkin Park (qui a d’ailleurs séduit Jay-Z en 2004) ou encore comme Limp Bizkit. Une pensée pour les précurseurs : les Beastie Boys, Cypress Hill ou encore Rage Against The Machine qui ont ouvert la voie des mélanges rock / hip-hop.

Aujourd'hui, nos artistes tourmentés aiment se confier sur des prods rock, qui amènent un vrai grain et donne plus de puissance, plus de relief à leur propos : on se rappelle de l'album Speedin' Bullet 2 Heaven de Kid Cudi sorti en 2015, qui sortait le rappeur de sa zone de confort musical. On peut aussi souligner l'inspiration directe d'un personnage comme Kid Rock ou aujourd'hui d'un Yelawolf dans le chant, frontière entre le blues et la country, comme dans le style : des Américains blancs, tatoués, des ''rednecks'' low ou middle class. Malone, lui, a déjà annoncé quelques noms. Avec ceux de Nicki Minaj et Ty Dolla Sign, comme pour continuer sur sa lancée, le chanteur a invité John Mayer et Tommy Lee (membre du groupe Mötley Crüe et ancien mari de Pamela Anderson), un programme plus qu'alléchant... ''Je pense que ça sera mieux que Stoney. Ça va être un gros opus avec beaucoup de musiques uniques que beaucoup de gens attendent '' confiait l’artiste à Billboard en Septembre 2017. Nous verrons vite si les promesses sont tenues.

 

A l'heure où l'industrie musicale ne fonctionne qu'à coups de buzz  superficiels, d'albums à hits sans véritable histoire, Post Malone part à la conquête du succès avec des qualités qui font la différence : un vécu, un flow, une plume, un talent. Le tout mené avec un charisme qui fait succomber les plus grands. Un personnage trash, fidèle à ses principes et sa vision. C’est en tout cas comme ça qu’il compte faire évoluer son art. Quant à savoir s’il changera le genre musical dans lequel il navigue, Post Malone n’en a probablement rien à foutre et c’est aussi pour ça qu’il est essentiel.

 

 


 

Crédit photo :  Barry Brecheisen / Getty Images

+ de Post Malone sur Mouv'

 

/ le 25 novembre 2017

Commentaires