Paye Ton Projet : une (très) chère attaque d'ours polaire

/ le 18 février 2014
Paye Ton Projet : une attaque d'ours polaire qui coûte cher
Paye ton projet se penche sur des projets prometteurs ! Grâce aux plateformes de financement participatif, vous pouvez les soutenir, et on vous dit pourquoi. Aujourd'hui, focus sur la mésaventure d'une jeune canadienne attaquée par un ours ; un accident dont elle va garder des séquelles physiques...et financières.

Le projet: rembourser les frais de secours aérien d'une canadienne brutalement attaquée par un ours, la somme ne pouvant être remboursée par son assurance.

Qui est derrière? Les amis de la victime, Erin Greene, originaire de Montréal.

L'objectif: récolter 12500 dollars canadiens avant le 26 février 2014 via Indiegogo.

 

Non, le crowdfunding ne sert pas qu'à financer des films de zombies, des séries de zombies ou des BD de zombies, n'en déplaise à l'orientation putréfiée de la présente chronique. Quittons ainsi le sphère de l'artistique et de la pop culture (tout en restant dans l'horreur) pour évoquer aujourd'hui un projet qui tient plus de la rubrique fait divers que culturelle : le paiement via le site Indiegogo des frais médicaux -du moins, de transport- d'une jeune canadienne sauvagement attaquée par un ours polaire.

 

L'histoire n'a rien de drôle -même si un happy end est en vue- et son dénouement fera frissonner le maudit français bien attaché à sa Carte Vitale que vous êtes sans doute.

 

L'histoire démarre au petit matin du 1er novembre dernier à Churchill, petite ville de la province canadienne du Manitoba aux quelques 800 habitants à l'année à en croire Wikipedia. Il est près de 5 heures du matin dans ce patelin bordant la baie d'Hudson au climat subarctique (oui, on a vraiment bien lu la fiche Wikipedia) quand Erin Greene, jeune trentenaire originaire de Montréal et travailleuse saisonnière dans les parages, rentre chez elle d'une soirée d'Halloween. En chemin, elle ne croise pas des kids déguisés en Dora l'exploratrice pour choper des bonbons mais un ours polaire comme il y en a tant dans la région. La bête l'attaque sauvagement. [tout ce paragraphe est à lire à haute voix avec l'intonation de Pierre Bellemare, ndlr]

«L’ours a déchiré le cuir chevelu de Mme Greene ainsi qu’une oreille et trois artères. Elle a eu besoin de 28 points de suture pour fermer les blessures», écrit à ce propos Le Journal de Montréal. Secourue par un voisin téméraire, Erin aura la vie sauve grâce aux soins médicaux prodigués à Winnipeg, ville située à près de 2 heures de vol de Churchill. Aujourd'hui, plus de trois mois après l'attaque, la jeune femme se remet sans trop de souci de sa mauvaise rencontre nocturne, du moins sur un plan médical.

Sa mésaventure est résumée dans ce reportage TV:

 

Tout est bien qui finit bien? Pas vraiment, puisque Erin a reçu une surprenante facture d'environ 130000 dollars canadiens -soit 8700 euros environ- exigée pour régler ses frais de transports de secours (hélicoptère et ambulance). L'assurance maladie du Québec a en effet remboursé ses frais d'hospitalisation mais pas les coûts de transports d'urgence, d'où le projet Indiegogo mis en place par ses amis pour l'aider à rembourser sa dette.

Au Canada, l'affaire permet à la presse de pointer les limites du système d'assurance local : «en tant que Canadienne, je pensais que je n'aurais rien à payer, car j'étais dans mon propre pays. Je crois que la couverture médicale de ma province ne doit pas s'arrêter quand je me retrouve dans une autre province», a déclaré Erin Greene à Radio Canada. Et oui, malgré l'image progressiste (voire affreusement communiste par rapport aux Etats-Unis voisins) du pays en terme de couverture sociale, un Canadien traversant la frontière entre deux provinces de son propre pays doit visiblement bénéficier d'une assurance privée afin d'être couvert niveau transport médical aérien. Sinon, c'est pour sa poche, même en cas d'attaque sanglante d'ours dans un trou paumé.

 

Plaignez-vous, maintenant, ingrats de Français. Et au passage, faites un tour dans le reste de la rubrique «santé» de Indiegogo si l'envie de vous atomiser le moral à base de petits enfants cancéreux ricains vous prend.

 


Et n'oubliez pas : Paye Ton Projet, c'est aussi une chronique à l'antenne, à retrouver le jeudi en direct dans le 12:30 animé par Thomas Rozec puis dans la foulée sur le site du Mouv'.

Alexandre Hervaud

> Toutes les chroniques Paye Ton Projet

 

/ le 18 février 2014

Commentaires