Paye ton projet : semaine spéciale films d'horreur, vol.2

/ le 16 mai 2013
Paye ton projet : semaine spéciale films d'horreur, vol.2
Avec Paye ton projet, LeMouv.fr se penche sur des projets créatifs prometteurs qui ont besoin de vous ! Grâce aux plateformes de financement participatif , vous pouvez les soutenir, et on vous dit pourquoi. Aujourd'hui, deuxième volet de notre série spéciale cinéma fantastique.

Projet du jour : financer Harbinger Down, film fantastique avec des monstres fabriqués à l'ancienne, pas en images de synthèse..

Qui est derrière ? La société d'effets spéciaux ADI (Spider-Man, Alien 3, X-Men...)

L'objectif : récolter 350 000 dollars avant le 7 juin 2013 via le site Kickstarter.

Le génie des effets spéciaux Ray Harryhausen venant de nous quitter, il était légitime qu'un des projets de notre semaine spéciale horreur (pour la premère partie, c'est par ici) soit consacré à un film dédié aux trucages à l'ancienne, avec un réalisateur plus intéressé par le maquillage, les miniatures et autres créations animées que par des images de synthèse ajoutées en post-production. Bonne nouvelle : c'est clairement le cas de Harbinger Down, projet mitonné par la crème de la crème des artistes SFX d'Hollywood, à soutenir sur Kickstarter.

 

 

Fondée en 1988, la société Amalgamated Dynamics, Inc. (ADI) a bossé sur les effets d'un paquet de films fantastiques, notamment tous les Alien depuis celui de David Fincher, mais aussi Mars Attacks !, la trilogie Spider-Man de Sam Raimi ou plus récemment X-Men : Le Commencement. Un CV plus que classe, mais à l'ère du tout numérique, la boîte déchante : son co-fondateur Alec Gillis, formé par le maître Stan Winston (le Terminator, c'est lui), explique ainsi s'être bien fait roulé par les producteurs de The Thing (la prequel inutile du classique de John Carpenter), ses effets physiques ayant été remplacés in fine par des trucages numériques.

Par lassitude et envie de retourner à un cinéma «charnel» tel qu'on le dégustait dans les glorieuses 80's, Gillis a donc suivi l'adage «on n'est jamais mieux servi que par soi-même» en écrivant le script de Harbinger Down, l'histoire d'étudiants partis étudier les effets du réchauffement climatique sur un bateau de pêche (le Harbinger) en pleine mer de Béring, entre l'Alaska et la Russie. Quand l'équipe sort des fonds marins la carcasse d'un vieil engin spatial russe peuplé de bestioles ayant muté, les choses vont évidemment se gâter.

Après un court teaser du film (sans doute un test préparatoire plus qu'un authentique extrait), Alec Gillis se confie -in english- dans la vidéo qui suit sur l'origine de cet excitant projet :

 

Depuis la réalisation de cette première vidéo (allez au moins jusqu'au bout, même si vous n'êtes pas bilingue, pour le petit gag de fin), le générique de Harbinger Down s'est renforcé avec l'arrivée d'autres maquilleurs / superviseurs SFX prestigieux, qui totalisent à eux tous 10 nominations à l'Oscar et 4 statuettes remportées. En ce qui concerne le casting, le premier rôle du film a été attribué au vieux briscard Lance Henriksen, bien connu des fans de la saga Alien et de l'univers X-Files. Niveau bestioles imaginées, l'allure n'a pas l'air mal non plus :

 

Notons que parmi les contreparties du projet Kickstarter, les plus généreux mécènes auront la possibilité de se faire mouler le visage dans l'atelier de ADI, voire même de mourir à l'écran dans d'atroces souffrances. Plutôt cool, non ? Que les amateurs de gore en latex et d'effets old school se jettent sur la chaîne YouTube d'ADI, bourrée de rares pépites filmées sur des tournages.

 

> Découvrir le projet sur Kickstarter

> Toutes les chroniques Paye ton Projet

Alexandre Hervaud

 

/ le 16 mai 2013

Commentaires