Paye ton projet : Papaberh, l'ourson dur-à-cuir USB !

/ le 26 avril 2013
Paye ton projet : Papaberh, l'ourson dur-à-cuir USB !
Avec Paye ton projet, LeMouv.fr se penche sur des projets créatifs prometteurs qui ont besoin de vous ! Grâce aux plateformes de financement participatif, vous pouvez les soutenir et on vous dit pourquoi. Aujourd'hui, faisons connaissance avec un jouet un peu spécial mitonné par un trio de geeks californiens.

Projet du jour : Papaberh, un jouet geek mi-figurine de bureau, mi-clé USB.

Qui est derrière ? Un trio d'amis geeks californiens travaillant dans le design industriel.

L'objectif : récolter 20000 dollars avant le 8 mai 2013 via le site Kickstarter.

Assumer des plaisirs que d'autres ont préféré remiser à leur enfance en grandissant : on n'ira pas jusqu'à dire que c'est une caractéristique primaire de la communauté geek, mais ça y ressemble pas mal, mine de rien. A ce titre, on peut clairement qualifier d'ultra-geek le projet Papaberh mené par un trio de potes californiens travaillant devant un ordi toute la journée (designer, ingénierie industrielle, etc.) qui souhaitaient se créer un objet cool leur tenant compagnie.

 

Le résultat est, à première vue, un banal petit jouet de bureau en forme d'ours badass avec une pelletée d'armes sur lui, sorte de mix entre Winny l'ourson et les délires steam punk de Sucker Punch. Sauf que les concepteurs de la chose, qui fait aussi office de clé USB logée dans la tête de la bête, n'ont pas seulement imaginé l'allure visuelle de leur objet : ils lui ont carrément inventé une «histoire», avec un background digne de comic books à base de virus planétaire, d'année 2108, de mémoire de scientifique (prénommé Akira Behr!) transplantée dans le jouet, de fillette kidnappée, et de cerveau artificiel. Une BD en ligne tirée de ce récit est d'ores et déjà prévue...

 

Produire un tel prototype (dont les accessoires sont positionnés par un efficace système d'aimants) demande évidemment temps et argent. Pour ce qui est des fonds, on ne se fait pas trop de souci : l'objectif de 20000 dollars espéré sur Kickstarter a été dépassé et plus de 35000 dollars ont été accordés à moins de deux semaines de l'échéance, permettant aux inventeurs de viser de nouveaux objectifs.

La vidéo suivante -qui contient une référence à Breaking Bad, ce qui ne fait jamais de mal- montre bien le travail demandé pour arriver à pareille création :

 

Pour l'anecdote, on a envie de dire ici comment le projet nous tapé dans l'oeil initialement : en scrutant les initiatives soutenues sur Kickstarter par un certain Zach Braff, lui même porteur de projet pour financer son nouveau film après Garden State comme nous l'écrivions ici-même hier. On pense qu'il a eu du flair, sur ce coup.

> Découvrir le projet sur Kickstarter

> Toutes les chroniques Paye ton Projet

Alexandre Hervaud

/ le 26 avril 2013

Commentaires