Paye ton projet : les contes transmédia de l’angoisse

/ le 15 février 2013
Paye ton projet : les contes transmédia de l’angoisse
Avec Paye ton projet, LeMouv.fr se penche sur des projets créatifs prometteurs qui ont besoin de vous ! Grâce aux plateformes de financement participatif de France et du monde entier, vous pouvez les soutenir, et on vous dit pourquoi. Aujourd’hui, des histoires fantastiques multi-supports.

Projet du jour :  Les Contes de l’Estuaire, aventure transmédia fantastique sur sept supports différents.

Qui est derrière ?
Delphine Bretesché et Jérôme Fihey, co-auteurs, et une ribambelle de réalisateurs reconnus (Marc Caro, Benoît Forgeard...).

L'objectif : récolter 20000€ avant le 23 mars 2013 via le site Ulule.

Depuis quelques temps déjà, de Paris à Marseille, on s’interroge : “mais pourquoi s’enflamment-ils tous pour Nantes”  ? Jalousie ou véritable incompréhension, la ville des Canaris suscite en effet l’étonnement, sans doute parce qu’on peut par exemple y croiser Julien Doré faisant du bodyboard sur une projection de Laetitia Casta avant de se laisser porter par les courants de la Loire jusqu’à une carcasse de serpent géant  :

 

Et oui, ça se passe comme ça dans la Cité des Ducs de Bretagne. Vous comprenez donc qu’un autochtone (comme l’auteur de ses lignes) soit plutôt blasé dès que se pointe une nouvelle initiative artistico-touristique dans le coin. Mais voilà qu’entre en scène, rien que pour nous contredire, un curieux projet à soutenir sur Ulule. Alors qu’on a plutôt l’habitude de traiter ici un seul “type” de création, qu’elle soit audiovisuelle, musicale ou technologique, Les Contes de l’Estuaire ratissent plus large : derrière cette appellation mystérieuse se cachent un ambitieux projet transmedia résumable ainsi : “7 contes fantastiques, 7 médias, 7 réalisateurs, 7 jours”. Oui, ça fait beaucoup de 7, et le teaser vidéo de la chose va même jusqu’à se définir comme “la plus grande aventure transmedia jamais tentée” :

 

Concrètement, ces Contes seront visibles l’espace d’une semaine du 25 au 31 octobre (Halloweeeeen) prochain, et proposeront des histoires fantastiques situés dans les recoins de la métropole nantaise. Et pourquoi pas un slasher situé à Notre-Dame-des-Landes avec un psychokiller ex-cadre du BTP venu trucider du hippie à coup de bulldozer ?

En fait, les projets sont déjà connus, mais sans pour autant être archi détaillés pour l’heure : seront ainsi proposés un roman photo, un conte oral, un court-métrage, et une fiction radio (proposé par un atelier Radio France, ça c’est pour le côté #corporate). Les trois projets qui nous excitent le plus dans cette aventure sont du fait de trois réalisateurs aussi différents que passionnant :

- Marc Caro, l’ex-comparse de Jean-Pierre Jeunet (La Cité des Enfants Perdus) livrera ainsi un conte à découvrir sur smartphone baptisé Le Monstre et inspiré de Jules Verne, un autre natif de Nantes bien connu.


- Jean-Teddy Philippe, réalisateur des Documents Interdits, ces faux documentaires cultes diffusés sur Arte (ils sont encore visibles sur le site de la chaîne) précurseurs du Projet Blair Witch, proposera un conte sur le web décrit comme un “Cluedo intéractif”.


- Benoit Forgeard, comédien et réalisateur à qui l’on doit le film français le plus drôle vu en 2012 (Réussir sa vie), réalisera une émission diffusée en direct à la télévision baptisée L’Aquadôme, qui traitera du merveilleux sujet “la vie après la mort”.

Chacun des trois projets cités précédemment aurait largement mérité un coup de pouce des internautes, c’est dire si le fait qu’ils soient tous les trois réunis sous une même bannière rend le soutien quasi-obligatoire, eu égard au pédigrée des loustics impliqués. Précisons enfin que la chose, soutenue en partie par divers partenariats publics/privés, annonce un budget de 400000 euros, visiblement pas encore réuni. La somme espérée via le crowdfunding se veut être un moyen d’assurer l’existence des volets les plus ambitieux (web, télé et cinéma) des Contes de l’Estuaire.


> Découvrir le projet sur Ulule

> Toutes les chroniques Paye ton Projet

Alexandre Hervaud

/ le 15 février 2013

Commentaires