Paye ton projet : le studio ciné le plus lowcost du monde

/ le 08 avril 2014
Paye ton projet : le studio ciné le plus lowcost du monde
Paye ton projet se penche sur des projets créatifs prometteurs ! Grâce aux plateformes de financement participatif, vous pouvez les soutenir, et on vous dit pourquoi. Aujourd'hui, focus sur un documentaire que se penche sur un réalisateur lowcost.

 

Le projet: financer la fin du tournage de Double Digits, documentaire sur un cinéaste perché américain qui fabrique des petits films fous avec trois bouts de ficelle.

Qui est derrière? Justin Johnson and Erik Beck, aka The Indie Machines.

L'objectif: récolter 25 000 dollars avant le 12 avril 2014 via le site Kickstarter.

Les gens assez motivés pour créer de toute pièce et en totale autonomie des petits films balancés ensuite sur YouTube sont assez fascinants, quelle que soit la qualité finale de leur production. Récemment, on évoquait ici même le cas de l'anglais Lee Hardcastle, spécialiste de l'animation en pâte à modeler gore qui entend passer au format long métrage.

Aujourd'hui, c'est à un cas encore plus particulier que l'on va s'intéresser, via le projet de documentaire Double Digits : The Story of a Neighborhood Movie Star (soit "Nombre à deux chiffres : l'histoire d'une star de cinéma local") à soutenir sur Kickstarter.

 

Ce projet de docu est signé Justin Johnson and Erik Beck, plus connus sur Internet sous le blase The Indie Machines, créateur de la plateforme Indy Mogul fournisseur de conseils pour vidéastes débrouillards, et responsables du show Backyard FX.

La star en question mise à l'honneur dans le film est un certain Richard "R.G." Miller, un cinéaste inconnu et hyperactif adepte du do-it-yourself: il produit (et incarne) ses films de genre seul au fin fond du Kansas depuis 35 ans, initialement en pellicule et désormais en vidéo à base de fonds verts et de figurines. Le gaillard a connu pas mal de déboires, notamment en luttant contre un sévère penchant pour la bouteille, et semble se satisfaire des conditions improbables dans lesquelles il bidouille des productions.

Voilà ci-dessous un bel exemple récent de création du père Miller tourné sur fond vert avec incrustation à l'arrache (le nom de sa chaîne YouTube est "cheap homemade movies" qui avait 79 abonnés à la création du projet Kickstarter, contre 426 à ce jour) avec le trailer de sa prochaine création à mi-chemin entre délire amateur d'adolescent et vidéo d'art contemporain, The Mask Man:

 

D'où vient le nom Double Digits du documentaire ? D'une confidence aussi drôle qu'émouvante du créateur solitaire qui avoue que le succès d'un film se juge à ses yeux au nombre de vues sur YouTube : si la vidéo dépasses les 9 vues (atteignant donc un nombre à deux chiffres), c'est gagné. Cette intervention touchante est visible dans le prometteur trailer du documentaire où les deux réalisateurs expliquent leur motivation:

 

On nage ici en pleine philosophie Craypion d'Or (vous pouvez toujours mater en ligne la cérémonie 2013 soutenue par Le Mouv', d'ailleurs), à savoir la mise en avant de "petites mains" alternatives du web, avec drôlerie mais sans moquerie. Autant dire qu'on espère que ce projet verra le jour, ce qui n'est guère assuré malgré le coup de pouce de Kickstarter (le site avait mis en avant le film comme "projet du jour" il y a plusieurs semaines) car à quelques jours de la deadline fixée à samedi prochain, seule la moitié de l'objectif de 25 000 dollars a été atteinte...

[MAJ: wait, what ? En une journée, plus de 10K$ sont apparus comme par miracle dans la cagnote, permettant ainsi au projet d'atteindre son objectif avant la deadline... Et bien tant mieux!]

L'argent demandé devrait entre autres servir à financer le tournage de nouvelles scènes ainsi que la post-production du film, qui on l'espère ne bénéficiera pas d'un étalonnage signé Richard Miller...

 


 

Et n'oubliez pas : Paye Ton Projet, c'est aussi une chronique à l'antenne, à retrouver le jeudi en direct dans le 12:30 animé par Thomas Rozec puis dans la foulée sur le site du Mouv'.

 

Alexandre Hervaud

Toutes les chroniques Paye Ton Projet

 

 

/ le 08 avril 2014

Commentaires