Paye Ton Projet : Egg, ou la puissance du lobby des chats

/ le 13 janvier 2014
Paye Ton Projet : Egg, ou la puissance du lobby des chats
Paye ton projet se penche sur des projets créatifs prometteurs ! Grâce aux plateformes de financement participatif, vous pouvez les soutenir, et on vous dit pourquoi. Aujourd'hui, focus sur un gadget félin au succès incompréhensible sur Kickstarter. Ou presque.

 

Le projet: soutenir la production du Egg, un gadget électronique pour chat qui réplique le comportement d'un être vivant.

Qui est derrière? L'ingénieur américain Jason O'Mara basé à Portland.

 

L'objectif: récolter 15 000 dollars avant le 25 janvier 2014via Kickstarter.

 

Il n'y a pas de "règle" en matière de succès ou échec d'une campagne de financement participatif, et quiconque prétendrait le contraire serait un menteur (ou un VRP d'un centre de formation en campagne de financement participatif). Néanmoins, force est d'admettre qu'un certain nombre de facteurs "positifs" ne peuvent qu'améliorer les chances d'un projet. Parmi eux, citons la notoriété du porteur de projet (un Spike Lee aura toujours plus de relais médiatiques que votre cousin Pedro, vidéaste amateur du Calvados). De même, l'inventivité du produit vendu (un appareil photo sphérique à 360°, par exemple) et la réussite de la vidéo de présentation (cf l'incroyable pré-bande-annonce du projet de film fou Kung Fury) entrent en compte.

 

Pourquoi énumérer ce genre de caractéristiques favorisant la réussite d'un projet ? Parce que celui qui nous intéresse aujourd'hui, le joujou pour félins Egg à soutenir sur Kickstarter, ne remplit aucun de ces critères. Son inventeur, l'ingénieur Jason O'Mara, est un inconnu complet. Le produit en lui-même ne propose rien de franchement révolutionnaire. Quant à sa vidéo de présentation Kickstarter, il s'agit sans conteste du teaser le plus pourri vu depuis un bail, comme vous pouvez le constater ci-dessous

 

 

Comment expliquer alors l'incroyable succès de ce projet qui a explosé son objectif initial de 15 000 dollars pour désormais atteindre les 109 000 dollars récoltés à 11 jours de sa deadline ? Oui, vous avez bien lu : la campagne dépasse à l'heure actuelle son objectif de 727%. Et tout ça pour un relativement banal objet de forme ovoïde comprenant petit moteur, capteurs et recharge via USB dont la finalité est de divertir votre chat sans avoir à lancer ou tenir quoi que ce soit.

 

 

D'où vient cet incroyable succès, et l'écho médiatique soutenu (Techcrunch et Mashable, entre autres) réservé au Egg ? L'explication, tel un matou de gouttière enragé, crève les yeux : c'est encore un coup du lobby des chats, celui qui a décrété il y a des temps immémoriaux qu'entre un article sensationnel et un recueil de gifs de minous, la préférence du lecteur irait au second. Inutile de lutter, pas la peine de pleurer, c'est ainsi. Et c'est bien pour ça qu'on a choisi d'évoquer ici ce projet aujourd'hui, pas folle la guêpe hein. L'occasion de ressortir cette perle vue et revue des archives :

 

 

 

 

Sur une note plus sérieuse, on peut aussi expliquer l'engouement de la chose par sa temporalité (le projet a été lancé avant Noël, et même si les premiers exemplaires ne seront pas livrés avant le mois de mars, certains internautes ont pu y voir une piste de "cadeau à retardement pour ami des bêtes"), ce qui entérine l'aspect "boutique" de Kickstarter, qui s'en est pourtant toujours défendu (cf le fameux billet Kickstarter is not a store publié sur le blog officiel de l'entreprise en 2012).

 

Notons au passage que les "early adopters" (comprendre, les donateurs les plus généreux) qui recevront les premiers Eggs disponibles seront en fait des beta-testeurs chargés de vérifier si certains chats pourraient s'avérer "pas intéressés ou effrayés" par la chose. Voilà qui promet.

 

Et n'oubliez pas : Paye Ton Projet, c'est aussi une chronique à l'antenne, à retrouver le jeudi en direct dans le 12:30 animé par Thomas Rozec puis dans la foulée sur le site du Mouv'.

 

> Toutes les chroniques Paye Ton Projet

 

Alexandre Hervaud

/ le 13 janvier 2014

Commentaires