Paye Ton Projet : Cannes "tromatisé" en 2013

/ le 05 février 2013
En 2013, Cannes sera «tromatisé» !
Avec "Paye Ton Projet", LeMouv.fr se penche sur des projets créatifs prometteurs qui ont besoin de vous ! Grâce aux plateformes de financement participatif de France et du monde entier, vous pouvez les soutenir. Et on vous dit pourquoi.

 

Avec [nom de la chronique], LeMouv.fr se penche sur des projets créatifs prometteurs qui ont besoin de vous ! Grâce aux plateformes de financement participatif de France et du monde entier, vous pouvez les soutenir, et on vous dit pourquoi.
Projet du jour : Occupy Cannes, un documentaire sur la présentation délirante d'un film d'horreur indépendant au prochain festival de Cannes.
Qui est derrière ? Troma, boîte de production américaine culte spécialisée dans la comédie gore à petit budget.
L'objectif : récolter 50000$ (soit 37000€) avant le 1er mars 2013 via le site IndieGogo.
Le retour annuel du Festival de Cannes est comme ceux des hirondelles au printemps et de l'herpès labial : espérés par certains, redoutés par beaucoup. Pour son édition 2013, le raout cinéphile vaudra le détour avec l'arrivée des trublions de Troma sur la Croisette, bien décidés à vendre leur dernière production tout en filmant leur périple cannois. Le résultat prendra la forme d'un documentaire, Occupy Cannes, censé être «une histoire à la David contre Goliath, une pierre lancée au front du monopole des films mainstream». Tout simplement.
[insert Affiche Return of Nukem High]
La nouvelle production que présentera Troma à Cannes - DR
Troma, pour mémoire, est une société de production indépendante basée à New-York spécialisée dans l'horreur à petit budget : Toxic Avenger, Tromeo & Juliet, etc. De nombreuses stars ont débuté dans ces productions cheap adorées par Tarantino, et certaines continuent d'y apparaître le temps d'une scène gratis, comme ce bon vieux Lemmy de Motörhead. Rencontré l'an dernier à Paris, l'hilarant co-fondateur de Troma Lloyd Kaufman m'avait confié sa lassitude cannoise, le festival étant devenu «trop froid et inaccessible» à ses yeux. «Les grands studios dépensent plus le temps d'une soirée à Cannes que nous à Troma pour toute une production !», rappelle d'ailleurs le malicieux patron-réalisateur-scénariste.
Les internautes souhaitant soutenir le projet via la plateforme IndieGogo pourront participer aux frais de transport, logement et surtout au matériel de street-marketing bien débile, Troma gérant tout, mais alors vraiment TOUT (production, montage, distribution et communication) en interne. A ce jour, près de 20 000 dollars ont déjà été récoltés pour Occupy Cannes.
[insert jpg Lloyd Kaufman]
Lloyd Kaufman prend la pose – Photo Alexandre Hervaud
En 2001, Troma avait déjà pointé du doigt l'aspect «cul serré» du festival dans le très drôle documentaire Allthe love you Cannes, dans lequel on croisait notamment Edouard Baer et Ariel Wizman. Fervent défenseur des libertés sur la Toile, Kaufman a d'ailleurs mis en ligne une bonne partie du catalogue Troma en ligne. C'est donc gratuitement que vous pouvez découvrir All the love you Cannes sur YouTube, en parfait avant-goût du futur Occupy Cannes qui sortira en 2014, l'année des 40 ans de Troma.
embed : http://www.youtube.com/watch?v=ZuROkQC3fy4
All the love you Cannes, le docu en intégralité
Découvrir le projet sur IndieGogo.

Projet du jour : Occupy Cannes, un documentaire sur la présentation délirante d'un film d'horreur indépendant au prochain festival de Cannes.

Qui est derrière ? Troma, boîte de production américaine culte spécialisée dans la comédie gore à petit budget.

L'objectif : récolter 50000$ (soit 37000€) avant le 1er mars 2013 via le site IndieGogo.

Le retour annuel du Festival de Cannes est comme ceux des hirondelles au printemps et de l'herpès labial : espérés par certains, redoutés par beaucoup. Pour son édition 2013, le raout cinéphile vaudra le détour avec l'arrivée des trublions de Troma sur la Croisette, bien décidés à vendre leur dernière production tout en filmant leur périple cannois.

Le résultat prendra la forme d'un documentaire, Occupy Cannes, censé être "une histoire à la David contre Goliath, une pierre lancée au front du monopole des films mainstream". Tout simplement.

L'affiche de Return to Nuke'EM High, la nouvelle production que présentera Troma à Cannes - DRTroma

 

Troma, pour mémoire, est une société de production indépendante basée à New-York spécialisée dans l'horreur à petit budget : Toxic Avenger, Tromeo & Juliet, etc. De nombreuses stars ont débuté dans ces productions cheap adulées par Quentin Tarantino, et certaines continuent d'y apparaître le temps d'une scène gratis, comme ce bon vieux Lemmy de Motörhead.

Rencontré l'an dernier à Paris, l'hilarant co-fondateur de Troma Lloyd Kaufman m'avait confié sa lassitude cannoise, le festival étant devenu "trop froid et inaccessible" à ses yeux. "Les grands studios dépensent plus le temps d'une soirée à Cannes que nous à Troma pour toute une production !", rappelle d'ailleurs le malicieux patron-réalisateur-scénariste.

Les internautes souhaitant soutenir le projet via la plateforme IndieGogo pourront participer aux frais de transport, logement et surtout au matériel de street-marketing bien débile, Troma gérant tout, mais alors vraiment TOUT (production, montage, distribution et communication) en interne.

A ce jour, près de 20 000 dollars ont déjà été récoltés pour Occupy Cannes.

Lloyd Kaufman prend la pose – Photo Alexandre Hervaud

 

En 2001, Troma avait déjà pointé du doigt l'aspect "cul serré" du festival dans le très drôle documentaire All the love you Cannes, dans lequel on croisait notamment Edouard Baer et Ariel Wizman. Fervent défenseur des libertés sur la Toile, Kaufman a d'ailleurs mis en ligne une bonne partie du catalogue Troma en ligne.

C'est donc gratuitement que vous pouvez découvrir All the love you Cannes sur YouTube, en parfait avant-goût du futur Occupy Cannes qui sortira en 2014, l'année des 40 ans de Troma.


 

> Découvrir le projet sur IndieGogo.

 

Alexandre Hervaud
/ le 05 février 2013

Commentaires