Paye ton projet : Breathometer, l'éthylotest 2.0.

/ le 02 avril 2013
Paye ton projet : Breathometer, le smartphone éthylotest
Avec Paye ton projet, LeMouv.fr se penche sur des projets créatifs prometteurs qui ont besoin de vous ! Grâce aux plateformes de financement participatif, vous pouvez les soutenir, et on vous dit pourquoi. Aujourd'hui, un système permettant de transformer son téléphone en éthylotest.

 

Projet du jour : financer la production de Breathometer, un appareil transformant les smartphones en éthylotest.

Qui est derrière ? Charles Michael Yim, un entrepreneur basé à San Francisco.

L'objectif : récolter 25 000 dollars avant le 13 avril 2013 via le site Indiegogo.

Tout internaute français ayant roulé sa bosse sur les Internets depuis un moment a forcément vu passer la vidéo USB Wine, improbable système de " téléchargement de vin" depuis votre ordinateur. Pour mémoire, ça donnait ça :

 

Ce chouette canular made in France commis en 2007 pour la promotion d'un site de vente en ligne de pinard (pas en canette, rassurez-vous) refait régulièrement surface sur le Net, et c'est à lui qu'on a immédiatement pensé en découvrant le projet Breathometer sur Indiegogo.

Trop simple et trop beau pour être vrai, ça sentait le fake à plein nez. Sauf que non, ce petit appareil à brancher via la prise jack de votre smartphone, qui réagit avec une application (dispo sur l'App Store et Google Play), se veut réellement être l'éthylotest de la génération iPhone. Autrement dit, malgré les apparences, la vidéo qui suit n'est pas un sketch :

 

On est loin des applications mobiles foireuses permettant – a priori- de connaître son taux d'alcoolémie en remplissant tout un tas de champs (nombres de verres et types d'alcools ingérés, poids, sexe, etc.), une tâche infaisable avec un coup dans la pif, par ailleurs.

La couverture de la presse high tech plutôt dithyrambique (cf la revue de presse sur la fiche projet Indiegogo), explique certainement le carton réalisé actuellement par le projet : l'objectif initial de 25 000 dollars a en effet été explosé depuis belle lurette, et le montant actuel vient de dépasser les 112 000 dollars, soit 450% de la somme espérée !

 

Certes, on peut considérer pareil succès lié à l'effet "pré-achat", le Breathometer étant accessible dès un don de 20 dollars (auquel les internautes basés en dehors du territoire américain doivent ajouter 20 dollars supplémentaires de frais de port), ce qui remet une fois de plus en question la nature même du crowdfunding.

Du moins pour certains, à l'image de Kickstarter dont les responsables ne cessent de répéter que "leur site n'est pas un magasin". Reste que ce succès devrait permettre à l'entrepreneur Charles Michael Yimde proposer de nouvelles fonctionnalités résumées par le visuel ci-dessous :


On sent clairement l'attrape-couillon (comme si c'était compliqué de mettre en place la fonctionnalité d'appel direct via une touche...) pour parvenir dès que possible à 200 000 dollars, mais ça n'enlève rien à la pertinence du projet.

Si tant est que ledit projet soit efficace et précis, ce dont personne n'a pour l'instant l'assurance sachant qu'il n'a pas été autorisé ni même étudié par des instances régulatrices dignes de ce nom. Quand ce sera le cas, on n'hésitera pas à faire péter la bouteille de champ' pour l'occasion.

> Découvrir le projet sur Indiegogo

> Toutes les chroniques Paye ton Projet

Alexandre Hervaud

/ le 02 avril 2013

Commentaires