Paye ton projet : un appareil photo géant pour se la péter

/ le 12 février 2013
Paye ton projet : un appareil photo géant pour se la péter
Avec Paye ton projet, LeMouv.fr se penche sur des projets créatifs prometteurs qui ont besoin de vous ! Grâce aux plateformes de financement participatif, vous pouvez les soutenir et on vous dit pourquoi. Aujourd'hui, un monstrueux appareil photo venu de Berlin.

 

Projet du jour : IMAGOphotour, le plus grand appareil photo mobile pour autoportrait au monde.

Qui est derrière ? Susanne Kraus, une artiste allemande qui reprend le projet fou de son père.

L'objectif : récolter 95000£ (112000€) avant le 22 mars 2013 via le site Kickstarter.

L'"art" de l'autoportrait (notez bien la présence des guillemets) a pris un sérieux coup de fouet avec la démocratisation des appareils photo numérique, entraînant même l'apparition d'un genre nouveau de clichés baptisés "MySpace Angle", du nom d'un réseau social que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Des chercheurs ont même écrit dessus, c'est dire.

En 2013, c'est sans aucun doute du côté du réseau Instagram, racheté l'an dernier par Facebook, que l'on peut observer les plus intéressants spécimens de self-shots qui rappellent irrémédiablement Brigitte Bardot période Godard ("et mes fesses, tu les aimes mes fesses ?").

Le souci avec Instagram (et avec toutes les photos prises par un smartphone), c'est qu'on ne peut guère se lancer dans des clichés à l'échelle 1:1 (à taille réelle, donc), à moins d'être un fœtus. C'est ce qu'une imposante bécane visible à Berlin veut rendre possible: la  IMAGO1:1, créée au début des années 70 par l'artiste Erhard Hößle et le physicien Werner Kraus.


Comme on peut le constater sur ce site dédié à la chose, cette caméra géante unique au monde prend des photos (analogiques) sur papier noir et blanc à taille réelle grâce à un procédé optique qu'on ne prendra pas la peine d'expliquer par ici car ça va, on n'est pas chez les Bogdanov non plus.

Problème : la chose, difficilement déplaçable, n'est testable qu'à Berlin. L'artiste Susanne Kraus, fille du co-inventeur (décédé l'an dernier) de ce monstre , entend bien créer une nouvelle version de l'IMAGO avec du matériel plus récent qui lui permettrait d'être mobile : il pèserait 700 kilos et non plus 1,7 tonnes comme le modèle original, et serait montable et démontable en une journé afin de pouvoir tourner un peu partout sur le globe, comme l'explique Susanne -in english- sur la vidéo mise en ligne sur Kickstarter :



Voilà un projet assez farfelu, techniquement géré par les propres fistons de Susanne Kraus, qu'on devrait pouvoir tester du côté de Paris une fois achevé, à en croire l'instigatrice du projet. L'idée de base semble au final raccord avec ce que l'on observe en terme de pratique photo hipsteresque : alors qu'Instragram permet déjà de vieillir artificiellement les clichés pour leur donner un pseudo grain analogique, on a vu ces dernières années de nombreux espaces culturels (café-concerts, lieux d'expo, etc.) proposer à leurs clients des photomatons old-school, à base de vraie pellicule. Des bonnes vieilles cabines particulièrement prisées par la génération pourtant bercée aux fichiers JPG. Leur proposer une version XXL qui permet de s'afficher, cette fois-ci au sens propre, apparaît donc comme la suite logique des événements.

 Comme nous le rappelle le grand philosophe Xzibit :





> Découvrir le projet sur Kickstarter

> Toutes les chroniques Paye ton Projet

Alexandre Hervaud

/ le 12 février 2013

Commentaires