Paye ton projet : le malaise Veronica Mars

/ le 14 mars 2013
Paye ton projet : le malaise Veronica Mars
Avec Paye ton projet, LeMouv.fr se penche sur des projets créatifs prometteurs qui ont besoin de vous ! Grâce aux plateformes de financement participatif du monde entier, vous pouvez les soutenir, et on vous dit pourquoi. On se penche sur le projet qui bat des records, l'adaptation ciné de la série Veronica Mars.

 

Projet du jour : Financer l'adaptation ciné de la série culte Veronica Mars.

Qui est derrière ? Le créateur de la série, Rob Thomas...et la major d'Hollywood Warner Bros.

L'objectif : récolter deux millions de dollars avant le 12 avril 2013 via le site Kickstarter (spoiler : objectif réussi)

Qu'on se le dise, le mercredi 13 mars 2013 restera une date phare dans l'histoire du crowdfunding, une étape marquante capable de définitivement bouleverser les méthodes de financement artistique. Oui, ce mercredi 13 mars, contre toute attente, Michèle Laroque est venue à Nantes présenter au Gaumont du coin son incroyable idée : faire financer son prochain film par ses fans, waou !

A ce stade, vous avez compris qu'on plaisantait, hein. Même si, au delà de la vanne, la stratégie de Laroque de tourner dans les cinés de province, façon avants-premières, pour teaser son projet à financer, est plutôt intéressante.

Mais revenons aux choses sérieuses : si la journée d'hier a ceci dit vraiment été mémorable en matière de crowdfunding, c'est bien grâce à la résurrection programmée de la série Veronica Mars avec Kristen Bell créée par Rob Thomas (trois saisons entre 2004 et 2007) en film via une campagne historique sur Kickstarter. Toute la presse en a parlé (allez donc lire le papier de Slate.fr), on ne s'étendra donc pas trop sur le succès en question.

Signalons quand même l'essentiel : en moins de 10 heures, l'objectif de 2 millions de dollars a été atteint, ce qui relève du record. Les gens motivés peuvent continuer à financer le projet qui pourrait sans doute flirter avec les 10 millions de budget final.

A croire que la très mignonne vidéo concoctée pour l'occasion a réussi à motiver les troupes :

 

 

Sur la série en elle-même et l'opportunité de l'adapter en film, n'ayant vu que son (très chouette) pilote, je ne me risquerai pas à livrer ici d'analyse pertinente. Ceci dit, derrière le succès, le projet n'en reste pas moins dérangeant et fait polémique sur le net, comme l'illustre ce bon article paru dans Atlantic Wire. En résumé, l'auteur rappelle que le film restera propriété de Warner Bros, et que le financer revient à filer de l'argent à une major qu'il faudra repayer ensuite pour voir le film (si on ne le pirate pas), à moins de donner minimum 35 dollars pour avoir une copie numérique du film (et espérons qu'elle ne soit pas réservée qu'aux américains comme le reste des contreparties proposées...).

L'article d'Atlantic Wire élargit le problème à d'autres campagnes similaires en pointant le fait que l'élément pécunier prend désormais de plus en plus le pas sur la conception artistique, avec la mise au point de business plan avant la réalisation artistique intrinsèque, au détriment du bon vieux «je fais de l'art pour l'art, et après j'essaye de le vendre».

Bien sûr, cet argument ne vaut pas grand chose dans la cas d'une adaption ciné de série culte, mais les autres remarques du journaliste sont souvent justifiées - comme lorsqu'il fustige le fait que le crowdfunding remplace désormais par paresse ou opportunisme la recherche "traditionnelle" de financements qui, malgré la crise, perdure toujours.

 

 

Le cynisme de certaines contreparties est également pointé du doigt, à l'image de cette "récompense"promise à des donateurs généreux (après 400 dollars) : "si vous filez 400 dollars à la cause, nous vous aimerons à tel point que Kristen (@IMKristenBell) et Rob (@RobThomas) vous suivront sur Twitter pendant une année entière !". Wow, carrément.

C'est le fan qui a déboursé 10 000 dollars pour un petit rôle parlant qui va être content ! Ah non, même pas : on a appris qu'il n'était même pas si fan que ça de la série, juste fan du concept de crowdfunding. En fait, on est peut-être juste aigris parce qu'on aurait préféré qu'une autre série jouissive de Rob Thomas reviennent d'entre les morts.

 


> Découvrir le projet sur Kickstarter

> Toutes les chroniques Paye ton Projet

Alexandre Hervaud

/ le 14 mars 2013

Commentaires