Paye Tes Projets : cabanes perchées, flics handicapés et folk du Cantal

/ le 23 octobre 2013
Paye Tes Projets : cabanes perchées, flics handicapés et folk du Cantal
Paye ton projet se penche sur des projets créatifs prometteurs ! Grâce aux plateformes de financement participatif, vous pouvez les soutenir. Aujourd'hui, focus sur un village éco-responsable dans les arbres, une comédie trash sur des policiers un peu spéciaux et un rockeur venu d'Auvergne.

 

Projet 1 : Eco Source Arboricole - Cabane Yourte perchée dans les arbres

Dans le Parc Naturel Régional de Millevaches, au fin fond de la Creuse, un homme entend créer un village éco-responsable à base de cabanes dans les arbres.

Qui est derrière ? Charles Jules Dacla, un globe-trotter charpentier et herboriste.

L'objectif : récolter 7500 euros avant le 8 novembre 2013 via Kiss Kiss Bank Bank.

Comme le chantaient entre deux cris de cochons les inénarrables Tryo, «c'est du roots man, roots qu'il nous faut». Un message visiblement reçu 5/5 par Charles Jules Dacla, l'homme derrière l'ambitieux projet Eco Source Arboricole à soutenir sur Kiss Kiss Bank Bank. À elle seule, la vie de Charles mériterait un biopic : dyslexique et surdoué, le gaillard quitte très tôt le système scolaire et se fait émanciper à 14 ans pour faire, seul, le tour du monde jusqu'à ses 17 ans. De ses rencontres avec divers peuples et tribus, il garde le goût d'un mode de vie à part, au sein de la nature, et acquiert par la suite des compétences en devenant charpentier aux côtés des Compagnons.

 

Quand il découvre un coin de forêt perdu dans le Parc Naturel Régional de Millevaches, plus précisément sur la commune de Magnat-l'Etrange dans la Creuse, c'est le coup de foudre et il acquiert un terrain de 11 hectares sur lequel il construit sa première cabane, logiquement baptisée la Mère. Il y vit depuis huit ans, d'abord seul avant de l'ouvrir récemment aux touristes. Décision est prise d'en construire d'autres, c'est pas la place qui manque. C'est là qu'entre en jeu la carte du financement participatif, nécessaire pour débuter les travaux.

Laissons donc le principal intéressé s'expliquer dans la vidéo ci-dessous :

 

Qualifié par la presse locale de «maison d'elfe»«tout y est rond, courbe, ouvragé, pensé dans le moindre détail», la demeure actuelle de Charles Jules Dacla est ouverte aux touristes depuis l'été dernier, ainsi qu'aux volontaires de passage désirant filer un coup de main. À terme, l'endroit (qui ne ferait pas tâche dans les forêts environnant Notre-Dame-des-Landes) espère devenir «un lieu d'échange, de partage, de sensibilisation, d'initiation, de méditation, de sérénité, de repos, dans une nature riche et généreuse». Et si c'était ça, «la vie stylée pour tous les frérots et frangines qui ont tellement évolué et oublié leurs racines ?». Peace.

 

 

Projet 2 : Special Unit, The Movie

Une comédie irrévenrencieuse sur une brigade de flics handicapés décrite comme «un mix entre L'Arme Fatale et les Jeux Paralympiques».

Qui est derrière ? Christopher Titus, acteur et humoriste américain.

L'objectif : récolter 700 000 dollars avant le 20 novembre 2013 via FundAnything.

 

Qui se souvient encore de la série américaine Titus, qui fit les beaux jours de Canal + au début des années 2000 ? En ce qui me concerne, n'ayant à l'époque accès ni à la chaîne cryptée, ni à l'ADSL, je suis évidemment passé à côté. Et c'est visiblement fort dommage à en juger par les critiques élogieuses que s'est attiré ce show comique tournant autour de la vie du comique et acteur américain Christopher Titus. Ce dernier fait désormais appel à ses fans pour financer, via le site FundAnything, son nouveau projet : Special Unit, long-métrage autour d'une brigade de policiers handicapés.

C'est grâce à un tweet du merveilleux Bryan Cranston, tout juste sorti de Breaking Bad, qu'on a découvert ce projet dingue. Rien d'étonnant là dedans : Special Unit a d'abord été un projet de série commandé par Comedy Central qui n'aura jamais passé le cap du pilote...Un épisode unique dans lequel apparaissait le futur Walter White en train de baver des hectolitres de salive sur son fauteuil roulant, et dont voici une capture d'écran, pour la postérité :

 

Bien décidé à tourner ce qu'il présente comme un mix entre «l'Arme Fatale et les Jeux Paralympiques» (variante : «The Shield avec des nains»), Titus et une partie de ses comédiens présentent le projet dans cette vidéo contenant de larges extraits de leur pilote refusé) :

 

Rien ne dit que le projet -que Titus envisage d'ailleurs comme une potentielle trilogie façon Very Bad Trip- ira loin grâce au crowdfunding : seulement 14000 dollars ont été versés à l'heure actuelle, sur un objectif affiché de 700 000 dollars. A en croire le compte Twitter de Titus, Facebook ne l'autoriserait pas à en faire la promotion via sa page (on en doute un peu, mais bon...) Gardons espoir : il reste encore un petit mois avant la deadline. Pourvu que ça roule.

 

Projet 3 : Adam Wood – Hang On

Le deuxième EP de Adam Wood, adepte d'un folk-rock teinté de blues très recommandable.

Qui est derrière ? Adam Wood, un songwriter originaire d'Aurillac.

L'objectif : récolter 3000 euros avant le 30 novembre 2013 via Ulule.

Aurillac, préfecture du Cantal, région Auvergne. 28000 habitants vivent ici à 600 mètres d'altitude. Un joli coin desservi ni par l'autoroute ni par le TGV – on croit sur parole Wikipedia, hein- ce qui n'empêche pas pour autant les initiatives d'éclore (vous saviez que l'éditeur de jeuxvideos.com est basé à Aurillac, vous?), notamment au niveau musical. On avait déjà repéré le sympathique groupe Cracbooms, et un projet Ulule nous a permis de découvrir leur compatriote Adam Wood.

Le son d'Adam Wood, c'est du rock bluesy teinté de folk (ou l'inverse), à l'image du morceau Skin & Soul tiré de l'édition spéciale de son EP A Forest Behind the Tree (a priori il aime bien l'univers boisé, le père Wood), que voici :

 

Le gaillard entend bientôt enregistrer son deuxième EP grâce au soutien des internautes, mais on vous en parlera plus en détail dans la matinale du Mouv' vendredi matin à 8h20, puis dans la foulée sur le site du Mouv'.

> Toutes les chroniques Paye Ton Projet

Alexandre Hervaud

/ le 23 octobre 2013

Commentaires