Parler de football en bande dessinée

Par Augustin Arrivé / le 18 juin 2016
Parler de football en bande dessinée
Le foot, en BD, fait rarement recette. Pourtant, avec la tenue de l'Euro en France, quelques titres sont sortis ces dernières semaines. Mouv' joue les sélectionneurs et désigne le champion.

 

Alors c'est vrai, il existe une exception. Captain Tsubasa, signé par Yoichi Takahashi dans les années 1980, a été un immense succès d'édition. Le public français connait mieux ce manga sous le titre de son adaptation en animé, Olive et Tom, publié aujourd'hui chez Glénat. A part cette série, les BD sur le foot connaissent rarement la gloire.

On ne saurait que trop vous conseiller Football Football, l'excellent journal de supporter de Guillaume Bouzard (chez Dargaud), entamé en suivant le Mondial 2006 et poursuivi quelques années de plus. Mais aujourd'hui, l'Euro 2016 nous permet de découvrir de nouveaux titres. Et parmi eux, une pépite qui vaut tous les coups francs de Michel Platini, tous les dribbles de Lionel Messi : Un maillot pour l'Algérie.

 

Extrait de "Un maillot pour l'Algérie", de Kris, Galic et Rey © Dupuis, 2016

 

"Ce qui nous a frappé", raconte le scénariste Kris, "c'est que nous, fans de foot, nous ne connaissions pas cette histoire. C'était totalement anormal." Cette histoire, c'est celle de la création de l'équipe nationale algérienne, du temps de l'Algérie française. L'histoire d'un groupe de footballeurs militants fuyant clandestinement la métropole pour fonder un symbole indépendantiste. Une lutte pacifique par stades interposés. Bertrand Galic, le co-scénariste, voulait transmettre ce message d'apaisement :

C'est un récit de réconciliation. La guerre est présente, mais elle n'est pas le thème principal de l'album. C'est une aventure humaine qui place l'amitié devant tout le reste.

Extrait de "Un maillot pour l'Algérie", de Kris, Galic et Rey © Dupuis, 2016

 

Après une longue documentation et des rencontres, notamment avec Rachid Mekhloufi, l'attaquant de cette équipe originelle (79 ans aujourd'hui et aucun carton reçu dans toute sa carrière de footballeur), ils font renaître cette épopée folle. Le match inaugural à Tunis - "ils ont joué devant 25.000 spectateurs armés de kalachnikovs" - ou ce voyage en bus vers le Maroc en contournant le territoire algérien par le désert - "dans un fourgon pour onze alors qu'ils étaient douze en comptant le chauffeur, il a fallu qu'ils se relayent sur le marchepied pendant 3.000 Kms".

Un temps révolu, "loin du football formaté d'aujourd'hui". Une époque où on parlait politique à la sortie du terrain, sans pression des sponsors et des chargés de communication. Kris aime cet engagement-là peut-être plus encore que les résultats sportifs, excellents par ailleurs :

Un match de foot, c'est trois buts, mais ce sont surtout des discussions dans les vestiaires, des engueulades sur le terrain, un esprit qui porte, et c'est ce que nous voulions raconter.

Extrait de "Un maillot pour l'Algérie", de Kris, Galic et Rey © Dupuis, 2016

 

Le dessin vivant et doux de Javi Rey sert idéalement cette aventure, un peu nostalgique par moments. Et les éditions Dupuis enrichissent l'album d'un petit dossier historique sur le football algérien et d'une interview du vrai Rachid Mekhloufi. A lire absolument.

 

 


 

Illustration de couverture : extrait de Un maillot pour l'Algérie, de Kris, Galic et Rey © Dupuis, 2016

Toute l'actu de la BD sur Mouv', c'est en cliquant ici !

 

Par Augustin Arrivé / le 18 juin 2016

Commentaires