Orphelins : La science-fiction dépoussiérée [comics]

/ le 09 février 2016
Orphelins : La science-fiction dépoussiérée pour les ados [comics]
Le troisième tome vient de sortir, un quatrième paraîtra en mars : le comics italien Orphelins marche très fort de puis sa sortie. Petit focus sur un mélange des genres entre science-fiction à l'ancienne et histoire d'ados genre ''Labyrinthe''.

L'histoire de départ de ce comics est simple : dans un futur pas si lointain, la planète est dévastée par une attaque extra terrestre qui fait des millions de victimes. Des scientifiques et des militaires décident alors de recueillir et former de jeunes ados pour en faire des soldats surentraînés. Leur objectif ? Les envoyer sur la planète de ces agresseurs de l'espace pour contre-attaquer. En soi le scénario de base n'est pas ultra original et ressemble d'assez près à Starship Troopers, film américain sorti en 1997 que les plus anciens d'entre vous ont certainement vu.

Une équipe de choc qui rappelle certains blockbusters comme Labyrinthe ou Hunger Games

C'est le choix des personnages principaux qui fait l'intérêt de l'histoire. Parmi tous ces jeunes formés, beaucoup vont mourir, soit parce qu'ils n'ont pas survécu aux épreuves d'entrainement, soit parce que les traitements visant à les rendre plus forts les ont tués. Pas question de vous spoiler ici mais pour faire vite, un groupe de cinq jeunes va rapidement se constituer, avec chacun leurs aptitudes. Ca vous rappelle quelque chose ?

©Glénat 2015 Recchioni/Mammucari

 

Un scénario de plus en plus surprenant d'un tome à l'autre

Si on s'arrêtait là, évidemment Orphelins n'aurait que peu d'intérêt. Mais en réalité l'histoire est bien plus complexe. Ces orphelins ne sont pas que des cobayes bien obéissants. Certains se rebellent, tentent de s'entretuer, s'attaquent à l'autorité... Et on découvre vite que l'intrigue est bien plus complexe qu'il n'y parait. Et si tout cela n'était qu'un leurre pour les manipuler ?

Une série bien ficelée

Sans révolutionner la science-fiction et sans totalement nous surprendre, Orphelins marche plutôt bien. C'est en grande partie dû aux illustrations d'Emiliano Mammucari. Il dépeint un univers futuriste vraiment réussi dans lequel on se plonge facilement, les scènes de bataille sont dynamiques et entrainantes, et le scénario de son compatriote Robert Recchioni a le mérite de s'étoffer de tomes en tomes. Le choix de croiser le passé de ces enfants durant leur formation, et leur présent en tant que soldats devenus adultes est judicieux. Pour le tome 4, il faudra attendre le 9 mars.

 

©Glénat 2015 Recchioni/Mammucari
/ le 09 février 2016

Commentaires