On ne badine pas avec les clowns

Par Marie Moglia / le 17 octobre 2014
On ne badine pas avec les clowns
Être clown, c'est un métier. Ce que l'on a tendance à oublier, puisque le cinéma et la télévision usent et abusent du personnage pour nous effrayer. Du coup, aux États-Unis, les professionnels au nez rouge s'insurgent: la dernière saison d'American Horror Story met en scène un clown terrifiant. La goutte d'eau qui fait déborder le vase.

 

Les clowns n'ont jamais eu très bonne presse... Et la coulrophobie est sans doute un mal très répandu. Car le clown fait peur, c'est un fait. Il est le protagoniste de certaines des histoires les plus effrayantes. C'est le cas par exemple du terrifiant Grippe-Sou du roman Ça de Stephen King, adapté pour la télévision en 1990 par Tommy Lee Wallace. Dans une récente étude publiée sur Facebook, c'est le 3e livre préféré des français...

Grippe-Sou.

 

Plus récemment, le petit écran a enfanté Twisty, personnage machiavélique de la dernière saison d'American Horror Story. Inquiétant, cauchemardesque, ce clown au sourire mordant n'améliore certainement pas la réputation de celles et ceux qui endossent ce déguisement pour amuser et dont c'est le métier.

Ainsi au Etats-Unis une association de professionnels, Clowns of America International, s'insurge contre l'image déplorable dont les clowns font l'objet. Son président, Glenn Kohlberger, cité par The Hollywood Reporter, explique:

Hollywood se fait de l'argent en faisant du sensationnalisme. Ils détournent n'importe quelle situation innocente en cauchemar. Nous ne supportons en aucune manière les supports qui jouent de la coulrophobie.


 

Loin d'être en voie de disparition, aux Etats-Unis, la profession a vu néanmoins ses rangs s'amoindrir: ils étaient 3 500 en 2004 contre 2 500 aujourd'hui.

Les clowns de Douaisis

En France, la réputation des clowns pâtit aussi, depuis récemment, d'une mauvaise publicité . Le 14 octobre dernier, la presse relayait un fait-divers inquiétant: des clowns sévissant dans les cours d'écoles. En effet à Douaisis, dans le Nord-Pas-de-Calais, des plaintes ont été déposées après que des individus déguisés aient effrayés des adolescents à la sortie des classes.

La rumeur s'est amplifiée via les réseaux sociaux, transformant le fait divers en une sorte de légende urbaine - si bien qu'il est difficile de démêler la réalité du fantasme. Et pendant ce temps, on oublie qu'il existe aussi et surtout des clowns bienveillants...

A croire que l'opinion publique aime s'effrayer avec des clowns. Le cinéma aussi: bientôt sur nos écrans, le très angoissant Clown. Un film qui ne va pas redorer l'image de la profession.

 

Et pour ceux qui ont vraiment envie de se foutre la trouille, voici la caméra cachée la plus flippante d'Internet. Il s'agit encore d'un clown évidemment.


 

(via The Hollywood Reporter, La Voix du Nord)

Par Marie Moglia / le 17 octobre 2014

Commentaires