Nous sommes Charlie

Par Sébastien Sabiron / le 08 janvier 2015
Nous sommes Charlie
Au lendemain du massacre de Charlie Hebdo, l'heure est au recueillement. Un deuil national et un hommage mondial à ces innocents tués dans l'exercice de leur métier. Le journal sortira mercredi 14 janvier, tiré à 1 million d'exemplaires. Non, ils n'ont pas tué Charlie.

A midi, ce 8 janvier, le temps s'est arrêté. Une minute de silence observée dans toute la France. Dans les entreprises, les établissements scolaires, les administrations, les transports parisiens, les organes de presse. Une minute pour rendre hommage aux 12 victimes de l'attaque sanglante de Charlie Hebdo.

L'hommage des salariés de Radio France © RADIO France / Christophe Abramowitz


Ce deuil national décrété par François Hollande est un fait rarissime. C'est la seulement la 5 ème fois qu'une telle journée est décrétée dans l'histoire de la Vème République. Et l'émotion est mondiale, traduite par la plume de dizaines de dessinateurs du monde entier, d'Uderzo à Banksy :

 

La veille déjà, au soir de l'attentat, cette lame de fond émotionnelle incitait des centaines de milliers de personnes à braver le froid, aux quatre coins de l'hexagone et un peu partout à l'étranger.

 


Hommage mondial pour Charlie Hebdo par lemondefr

A Paris, dès 17h30, des milliers de personnes commençaient à s'amasser sur la place de la République. Ils étaient 35.000 au plus fort du rassemblement.

Dans la foule, une jeunesse nombreuse, émue et indignée. Témoignages de manifestants au micro de Nicolas Margerand :

 

                              Rassemblement place de la République à Paris © Sidonie Hadoux


Ce jeudi, la presse internationale évoque l'attentat en une. Des unes au diapason, à l'image du traumatisme suscité par cet attentat :

 

 

Retrouvez ici le fil info des événements tragiques à Charlie Hebdo.


 

Image d'illustration : hommage de Patrick Chappatte du quotidien suisse le Temps.

Par Sébastien Sabiron / le 08 janvier 2015

Commentaires