No body shame ! (vidéo)

/ le 10 février 2014
odijdop
Whitney Thore est une jeune femme exemplaire. En dépit de sa maladie, elle décide de continuer la danse, sa passion.

 

La passion de Whitney Thore c'est la danse. Depuis ses premières chorégraphies balbutiantes à l'âge de quatre ans, faire bouger son corps est la seule chose qui pouvait la faire vibrer. A 16 ans, elle enseignait déjà au Greensboro Dance Theatre.

Malheureusement, elle a été frappée par un cancer des ovaires. Conséquence de cette maladie: une prise de poids très rapide et incontrôlable. D'un petit 58 kg, elle atteint 158 kg en seulement quelques années. Malgré ce drame, elle continue à vivre sa passion et à la partager.

 

C'est en quittant l'Amérique pour la Corée du Sud, qu'elle y fait la rencontre d'un animateur de radio Jared Pike. Ensemble, ils décident de lancer la campagne "No Body Shame", encourageant les femmes rondes à assumer leurs corps. C'est l'un de ses premiers objectifs, déclare-t-elle au Huffington Post.

Je me consacre entiérement à soutenir d'autres femmes à se débarasser de leur honte, et à leur dire qu'il ne faut pas avoir honte de son corps.


 

Le concept est clair. Aider les femmes de tous âges à accepter leur corps et les encourager à exercer leur passion.

Whitney, ainsi que son partenaire ont utilisé YouTube pour diffuser leurs propres vidéos dont la plus fameuse, Fat Girl Dancing.

Dans une récente interview chez Daily Venus Diva, elle confie qu'ils ont délibérément choisi le mot "fat" dans le titre, pour valoriser son image souvent perçue de manière négative.

Elle nous prouve qu'être bien en chair n'empêche pas, bien au contraire, de rester harmonieux et d'être tout aussi agile.

 

Via Elite Daily

 


 

D'autres articles et émissions sur le Mouv' :

- Une incroyable carte d'internet

- Goat Simulator : un jeu vidéo pour devenir chèvre

- Sexe Olympique ?

 

 

/ le 10 février 2014

Commentaires