New York n'est pas la ville qui ne dort jamais

Par Marie Moglia / le 22 août 2014
New York n'est pas la ville qui ne dort jamais
Une infographie se penche sur les habitudes de sommeil de plusieurs villes du monde et brise ce fameux poncif selon lequel New York ne dort jamais.

C'est à Jawbone que l'on doit cette infographie sur les rythmes de sommeil des citadins de villes du monde entier. Jawbone, c'est une société américaine spécialiste des enceintes sans fil qui s'est lancée, en 2013, sur le marché des bracelets connectés avec sa gamme Up.

Via une application mobile, Jawbone Up permet d'observer le sommeil, l'activité physique, les habitudes alimentaires et d'exploiter ses données pour aider les utilisateurs à garder la forme. C'est ainsi que Brian Wilt, un spécialiste en data, a pu étudier le sommeil de certaines villes du monde pour en tirer une carte interactive et cette infographie.

 

Le point de départ de cette étude tient en un raisonnement qui relève de la sociologie ou de l'urbanisme, autant que de la science:

The movement and sleep patterns of a city tell an amazing story about its culture and people. How active is a city? When do they go to bed on average, and how much do they sleep? How stark are the differences between weekends and weekdays? What events brought people together and significantly impacted the health of a city?


"Les mouvements et le sommeil d'une ville racontent une histoire incroyable sur sa culture et ses habitants. A quel point une ville est-elle active ? En moyenne, quand les gens vont-ils se coucher et combien de temps dorment-ils ? Quelles sont les différences entre le weekend et la semaine ? Quels sont les évènements qui rapprochent les gens et impactent la santé d'une ville ?"

Brian Wilt a donc calculé deux moyennes sur 24 heures: le nombre d'heures de sommeil de chaque ville et le nombre de pas (steps) permettant de définir l'activité des citadins au réveil. Les données observées ont été récoltées entre juin 2013 et juin 2014.

New York, la raisonnable

Que nous apprend ces statistiques ? Par exemple, que Tokyo est la ville qui dort le moins (5h44) ou que Moscou est celle qui se couche et se lève le plus tard (00h46 - 8h08). Mais aussi que ce sont les Suédois, à Stockholm qui marchent le plus (8 876 pas).

Quant à New York (cette ville "qui ne dort jamais" comme le chantait Frank Sinatra en 1979), il s'agit d'une des villes les plus raisonnables en terme de sommeil, avec 6h47 en moyenne. Pour faire la comparaison, Paris dort 7 minutes de plus. Mais le Parisien s'active moins que le New Yorkais: en une journée, le premier effectue 7 918 pas contre 8 704 pour le second.

Le 15 octobre 2013 à 18h30, 1% des habitants de New York dormaient.

 

A Paris le 2 mars dernier, à 11h45, 9% des Parisiens dormaient encore. Grasse mat' oblige: le 2 mars était un dimanche.

 

Alors certains diront que les chiffres ne mentent jamais, certes. Mais quand même, New York ne serait pas aussi fascinante ni aussi bien chantée si elle n'avait pas cette réputation de ville insomniaque.

 


 

(via Vox)

Photo d'illustration: Empire State Building CC Ralph Hockens / Flickr

 

Par Marie Moglia / le 22 août 2014

Commentaires