Nekfeu : "Je pense qu'il y a moins de violeurs dans le rap français qu'en politique"

Par Anissa E. / le 27 octobre 2017
Nekfeu ;il y a moins de violeurs dans le rap français
Le rappeur en couverture des "Inrockuptibles" avec Catherine Deneuve s'est exprimé sur la relation rap/cinéma mais aussi sur les politiques.

Fraîchement certifié disque de diamant pour son premier album Feu sorti le 8 juin 2015 avec plus de 500 000 ventes en équivalence, Nekfeu continue d'accumuler récompenses et distinctions en tout genre pour son travail et on le verra bientôt sur grand écran avec Catherine Deneuve dans le film Tout nous sépare en salle le 8 novembre prochain.

A cette occasion, le  le rappeur de 27 ans originaire de Paris Sud fait la couverture cette semaine du magazine Les Inrockuptibles avec l'actrice française de 74 ans pour une interview croisée que le magazine titre en Une 'Deneuve, Nekfeu : Rencontre et entretien exclusif entre la plus grande actrice française et le prodige du rap":

En kiosque aujourd’hui @lesinrocks #SeineZooRecords

Une publication partagée par Nekfeu (@neklefeu) le

 

Nekfeu fait partie des rappeurs qui s'ouvrent au cinéma en tant qu'acteurs comme Sadek ou encore Kaaris et donne ses impressions face à cette expérience :

Je n'ai jamais envisagé d'être acteur. Réaliser un film était une perspective qui m'intéressait beaucoup plus. Je pensais que le métier d'acteur n'était pas pour moi car je n'arrive pas à mentir.


 

Nekfeu s'est exprimé sur la relation rap/cinéma, qu'il aimerait voir plus ouvert et respectueux envers les rappeurs... 

Ça peut sonner comme la démarche naïve d'un petit con, mais j'aimerais bien que le cinéma français respecte les rappeurs. J'aimerais que des mecs comme Kaaris se voient proposer autre chose que des rôles de braqueurs. Mais je ne suis pas dupe, je sais bien que le cinéma français fonctionne aussi selon la notoriété et selon le type de public qu'il y a derrière les noms du casting.


 

...mais aussi sur les politiques en comparaison avec les rappeurs  :

Je ne crois pas à la misogynie du rap (...) Je pense qu'il y a moins de violeurs dans le rap français qu'en politique, par exemple.


 

Rappeur engagé et au grand coeur, Nekfeu a récemment donné un concert en soutien à la Fondation Abbé Pierre à Paris et n'a pas peur de donner son opinion sur la vision des rappeurs dans les médias mais aussi sur des sujets d'actualité comme le sort des Rohingyas en Birmanie.

Pour se préparer à voir Ken au cinéma, on se remate la bande-annonce du film :

 


Crédit photo : Couverture Les Inrockuptibles

+ de Nekfeu sur Mouv' 

Par Anissa E. / le 27 octobre 2017

Commentaires