Need for Speed séduit Spielberg

Par Augustin Arrivé / le 20 novembre 2013
Need for Speed séduit Spielberg
L'adaptation ciné du jeu vidéo de course auto sortira en avril prochain. Une production Dreamworks, les studios de Steven Spielberg. Le réalisateur de "Duel" n'est pas derrière la caméra mais il a inspiré son scénariste, John Gatins.

 

En 2014, il faudra attacher vos ceintures. Une course est lancée entre deux superproductions ciné américaines. D'un côté Gran Turismo, le film, en cours de préparation : pas encore de date de sortie officielle, mais avec les scénaristes de The Social Network aux commandes, les fans trépignent déjà d'impatience.

 

De l'autre Need for Speed, le film, en cours de montage : en salles le 16 avril prochain, avec John Gatins au scénario et Scott Waugh à la réalisation. Vous ne les connaissez pas ? Normal, le premier a écrit et réalisé Dreamer, un long-métrage sur une jument, et le second est un ancien cascadeur qui n'a réalisé qu'un seul film, Act of Valor, inédit en France. Et là vous tremblez.

 

Need for Speed, le film, réalisé par Scott Waugh, bande-annonce française © Dreamworks, 2014

 

Vous ne devriez pas. D'abord parce que le projet est piloté par les studios Dreamworks, de Steven Spielberg. Ensuite parce que, lorsqu'on demande à Scott Waugh ses références, il cite des merveilles comme Bullitt et French Connection. On s'éloigne des gros bulldozers remplis d'effets spéciaux. "Dans ces films, tout était vrai, les acteurs conduisaient, ils faisaient tout devant la caméra." Scott a donc posé sa caméra sur une bagnole lancée à 225Kms/h. Et ça se voit.

 

Aaron Paul (alias Jesse Pinkman dans Breaking Bad) joue le héros, un ex-taulard habitué des courses auto clandestines. Après un stage dans une école de cascadeurs ("c'est très amusant", commente l'intéressé), il est parti faire joujou sur des autoroutes fermés. "Le premier jour, je faisais des tours à 360°. Une fois que vous comprenez le mécanisme du frein à main, c'est super simple."

 

Need for Speed, le film, coulisses du tournage © Dreamworks, 2014

 

On ne vous promet pas un Rohmer, mais ça s'annonce plus réaliste que Fast and Furious. Ce n'est pas grand chose mais c'est déjà ça.

 

Si vous préférez la licence Gran Turismo, cet article est fait pour vous. Cliquez ici.

 

Par Augustin Arrivé / le 20 novembre 2013

Commentaires