"Naked at Monuments" ou le tourisme tout nu

/ le 04 mars 2016
Pas de nudité devant les monuments
Au Pérou, deux touristes ont été arrêtés alors qu'ils prenaient des photos d'eux nus devant le Machu Picchu. Le phénomène n'est pas nouveau. Depuis plusieurs années, des touristes que la pudeur n'étouffe pas prennent et publient des clichés en tenue d'Adam devant les monuments les plus célèbres.

Être habillé sur une photo-souvenir, c'est vraiment has been. Maintenant, la vogue est aux photos de voyages nues. C'est cette mode qui a valu à deux touristes, un Français de 28 ans et un Anglais de 23 ans, d'être embarqués par la police péruvienne.

Touriste anglais devant le Machu Picchu / Police péruvienne

Les deux jeunes hommes visitaient le site inca du Machu Picchu et ont peut-être estimé qu'il manquait quelque chose au paysage. Ils ont donc quitté leurs vêtements avant de prendre un cliché, de dos, devant les ruines millénaires à l'aide d'un téléphone. C'est dans le plus simple appareil qu'ils ont été cueillis par les gardiens du site, qui les ont ensuite remis à la police. Les jeunes voyageurs sont accusés d'atteinte à la morale.

Pas une nouveauté

Ces deux touristes ne sont cependant pas des précurseurs dans le domaine de la photo-souvenirs "à poil". Le concept existe depuis quelques années et se propage, notamment sur les réseaux sociaux. Plus le site du cliché est prestigieux, plus le défi est grand.

La tour de Pise, le Christ du Corcovado ou encore les ruines grecques voient donc défiler de plus en plus d'arrière-trains, deux valeureux touristes sont même parvenus à se dénuder devant la tour Eiffel. Les nudistes occasionnels exposent ensuite leurs meilleures photos sur Twitter ou Facebook. Pourtant connu pour sa pudeur, le site de Mark Zuckerberg laisse faire, à condition que seuls les postérieurs soient visibles, pas de photos de face s'il-vous-plaît. 

Certains dérogent pourtant à la règle. La mode de la photo-souvenir nue devient alors un art, car il s'agit de ne rien montrer de sa façade tout en étant un peu original. Pour les femmes, priées de cacher leurs poitrines, tous les moyens sont bons: cheveux détachés, montage photo...

Un site dédié

Un site a même été créé par des adeptes de ce type de photos: Naked at Monuments. Il répertorie les meilleurs clichés, glanés sur le Net. Il possède un compte Facebook actif, mais son Twitter semble ne plus bouger depuis juillet 2015.

En France, la nudité publique peut être assimilée à de l'exhibition sexuelle, punie d'un an d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende par le Code pénal.

 


 


Image d'illustration : Police péruvienne.

 

/ le 04 mars 2016

Commentaires