Musulmans d'Orléans: "Sommes nous des sous-citoyens?"

/ le 16 janvier 2015
Musulmans d'orléans: "Sommes nous des sous-citoyens?"
Le président Hollande s'est exprimé hier à l'Institut du Monde Arabe à Paris: « Les musulmans sont les premières victimes du fanatisme, du fondamentalisme et de l’intolérance et ils doivent être protégés ». Seulement les moyens pour assurer leur sécurité tardent à être mis en place. En dix jours pas moins d'une cinquantaine d'actes anti-musulmans ont été recensés en France.

Depuis les attentats contre Charlie Hebdo, les attaques islamophobes se sont multipliées : mosquées attaquées à l'arme à feu, lieux de culte vandalisés avec des croix gammées, femmes voilées attaquées... En Isère, un lycéen de 17 ans a même été roué de coups. Au total, une cinquantaine d’actes anti-musulmans a été recensée en 10 jours alors que ce trite taux en est de 150 à 200 par an habituellement en France.

Alors la petite phrase du président français sur « les musulmans qui ont des droits et des devoirs »  n’est pas toujours bien reçue chez les pratiquants.

Cécile de Kervasdoué s’est rendue dans la plus grande mosquée d’Orléans, au cœur du quartier sensible de l’Argonne. Ecoutez son reportage ici :

/ le 16 janvier 2015

Commentaires