Mouv’ In Europe : Lisbonne

Par Sébastien Sabiron / le 06 juillet 2015
Mouv’ In Europe : Lisbonne
Cet été, la rédac’ de Mouv’ vous embarque dans quatre villes européennes. A la rencontre d’une jeunesse qui, malgré la crise, ne cesse d'inventer et de se réinventer. Découvrez ici notre road-tweet à Lisbonne, la capitale du Portugal.

Les lisboètes la surnomment affectueusement « Lisa ». Gastronomie, architecture, climat, pour les touristes Lisbonne Incarne la douceur de vivre méditerranéenne. Mais la réalité n’est pas rose pour une jeunesse malmenée par la crise.

Placé sous perfusion de la Zone Euro en 2011, le Portugal s'est vu imposer une sévère cure d'austérité. Le gouvernement de centre droit a taillé dans les retraites, les prestations sociales, les salaires des fonctionnaires.

L'exode portugais, les reçus verts, la culture aux abois

Face à une précarisation galopante et la baisse du pouvoir d'achat, de nombreux jeunes diplômés se sont résolus à l'exil, principalement vers le Brésil ou l'Angola, d'anciennes colonies portugaises. Un demi-million de portugais auraient émigré après la crise, sur une population de 10,5 millions d'habitants.

Souvent très diplômés, les jeunes portugais enchaînent les petits boulots. Auto-proclamée "génération 500 euros", une partie de cette jeunesse doit se débrouiller avec les "reçus verts", les "recibos verdes", un système de rémunération de plus en plus répandu. Pas de congés payés, pas de congés maladie, pas d'assurance chômage, ces travailleurs peuvent être licenciés du jour au lendemain. Nous rencontrerons le collectif des Précaires Inflexibles, qui lutte contre ce système.

Nous vous emmènerons aussi vivre la nuit lisboète et nous vous ferons rencontrer des artistes qui s'organisent face à la crise. Avec l'austérité, le Ministère de la Culture portugais a fermé, remplacé par un secrétariat d'Etat. Les subventions ont chuté, la TVA sur les places de spectacles a augmenté. Vivre de son art au Portugal est aujourd'hui un sacerdoce. 

Suivez ci-dessous notre road-tweet à Lisbonne :

 

 

 


 

Images d'illustration : CC Flcikr Pablo Nieto / Gustave Deghilage

Par Sébastien Sabiron / le 06 juillet 2015

Commentaires