« Most Expensivest Shit » : 2 Chainz dans le monde du luxe

/ le 10 octobre 2016
« Most Expensivest Shit » : 2 Chainz dans le monde du luxe
Rien n’arrête l’interprète de « Watch out » ! Tel un explorateur des temps modernes 2 Chainz part à la recherche des produits les plus chers au monde dans : « Most Expensivest Shit » sur la chaîne YouTube du magazine GQ.

Villas, voitures de sport, jets privés… Rien n’est assez flamboyant pour ces artistes semblant mener la vie de château. Les clips sont de réelles vitrines à leur train de vie mirobolant où le luxe côtoie la démesure au point de rendre méfiants les rappeurs.

« When the money goes, will the honeys stay… When the gray skies replace the sunny days… » « Quand l’argent part et que les chéris restent… Quand le ciel gris remplace les jours ensoleillés… »  (Fabolous - Money Goes, Honey Stay (When The Money Goes Remix) ft. JAY-Z)

  
Le doute n’atteint pas 2 Chainz, l’un des dignes représentants de cette opulence semblable à feu Michael Jackson, l’un de ses artistes préférés, à qui il rend hommage dans Freebase. Tel un messager au milieu de cette démonstration de luxe, 2 Chainz s'est lancé dans une web série sur la chaîne YouTube du magazine GQ, où il parcourt les « Most Expensivest Shit ».

Comme son nom l’indique, il teste les produits de luxe les plus scandaleux, accompagnés de ses amis du showbiz : sportifs de haut niveau, rappeurs, chanteurs… … L’homme aux 2 chaînes est l’ambassadeur idéal, car il est connu pour son côté bling-bling et il se déplace rarement sans ses chaînes en or. En 2014, sa collection de bijoux était estimée à 350 000 $ (près de 315 000 €). On ne pouvait espérer mieux que ce nabab de dirty south pour nous ouvrir les portes de ce monde de la surenchère. La web série comptabilise aujourd’hui 3 saisons, 58 épisodes depuis son lancement il y a un peu plus de deux (le 9 septembre 2014). Dans cette folie onéreuse, tout y passe : la nourriture, les cocktails, les vêtements, les brosses à dents, les voitures, les animaux…

Le principal intéressé nous amène, par exemple, dans une dégustation au restaurant « Serendipity 3 » à New York. « This burger right here cost most than your iphone… » « Ce burger ici coûte plus que votre iPhone… » Le rappeur donne le ton à cette mise en bouche hors du commun, car elle coûte la modique somme de 295 $ (265 euros)... En plus de ce prix exorbitant, ce sandwich détient le titre du burger le plus cher au monde dans le Guinness World Records.

« Le Burger extravagant », du bœuf japonais Wagyu, est infusé dans du beurre de truffe blanche, avec un buns saupoudré de feuilles d’or de 24 carats… Surpris, 2 Chainz interrompt soudainement le chef en pleine présentation de sa création. « You can eat gold ! » Il répond de manière affirmative, en y ajoutant un sourire plein de fierté.


À la fin d’un repas, aussi coûteux soit-il, nul doute que l’incontournable boisson chaude torréfiée marque l’épilogue du banquet. 2 Chainz nous entraîne dans sa tasse de café dans le dernier épisode de « Most Expensivest Shit ». L’objet des convoitises s’appelle « Kopi Luwak ». C’est étrange que le bonheur des papilles passe par l’infortune gastrique d’une civette. La particularité de ce café, c’est qu’il est récolté dans les excréments d’une civette asiatique, qui a ingéré les cerises de caféier. Tous ces va-et-vient, buccal/anal vaut environ 600 $ (540 euros) la livre ainsi que 100 $ (90 euros) la tasse, de quoi rendre George Clooney et son fameux « what else ? » très sympathique.


Pendant que certaines personnes consomment par nécessité, d’autres repoussent encore et encore le plaisir. Ces dépenses creusent un fossé entre ces rappeurs épicuriens et la population modeste qui regarde d’un œil curieux en leur souhaitant : « un bon appétit bien sûr ! »


 

Par Lansala Delcielo
Crédit photo : capture d'écran Youtube

/ le 10 octobre 2016

Commentaires