Miyazaki ouvre son parc d'attraction

Par Erika / le 08 septembre 2015
Miyazaki ouvre son parc d'attraction
Le pape de l'animation japonaise se consacrerait à la construction d'un parc naturel au Japon pour les enfants. Un pendant écologique et minimaliste à la profusion de parcs thématiques, lancés par Disney et compagnie.

Cette année aura été riche en parcs à thèmes. Disney compte effectivement ouvrir un nouveau parc à Shanghai et développerait des attractions autour de Star Wars, Tron, ainsi qu'AvatarCôté jeux vidéo, Nintendo travaillerait sur un projet commun avec Universal, et Ubisoft a également annoncé son insertion dans ce juteux marché, avec l'ouverture prochaine d'un parc en Malaisie. L'on avait même découvert leur versant sinistre et satirique en Angleterre avec Dismaland, le projet génial du street-artiste Banksy. De quoi divertir petits et grands aux quatre coins du monde.

Mais c'est un parc auquel beaucoup ne s'attendaient pas qui verra bientôt le jour, piloté par le créateur de Chihiro et Mononoke : Hayao Miyazaki en personne. Sa construction s'achèvera d'ici 2018, dans une forêt sur l'île de Kumejima, au Japon.

Selon Kyodo, un site d'informations local, il sera plus que fidèle à la vision écologique du réalisateur, offrant un pendant zen à cette profusion de parcs d'attractions, repoussant toujours plus les limites de ce besoin constant en sensations fortes de notre société. Il s'agit ainsi, pour Miyazaki, d'un vrai pied-de-nez à ces ambiances survoltées : un retour au calme, proposant une nouvelle vision du loisir et de l'amusement.

Premier concept du parc / The Hollywood Reporter

Un objectif loin d'être inédit pour Miyazaki, s'étant plusieurs fois exprimé sur la difficulté de toucher les enfants aujourd'hui, happés de plus en plus tôt dans l'engrenage de la société de consommation et la folie du tout-numérique. " L'utopie ne peut exister que dans l'enfance ", déclarait-il à The Hollywood Reporter. Une utopie de courte durée qu'il ne souhaite pas voir disparaître.

Les enfants auront donc le loisir de circuler dans un espace limité à 30 personnes et évoluer dans une nature luxuriante, mise en valeur à la manière d'un film du maître de l'animation.

 

Un projet éco-responsable

Il n'est pas surprenant que le réalisateur, connu pour ses oeuvres engagées, se lance dans un projet centré sur le respect de l'environnement. Il évoquait effectivement cette thématique dans de nombreux films tels que Princesse Mononoke Ponyo sur la falaise, ou même Mon voisin Totoro, une jolie ode à la cohabitation harmonieuse entre les hommes et la nature.

 

Cette idée de parc aurait germé au lendemain de la catastrophe nucléaire à Fukushima, en mars 2011. Miyazaki aurait ainsi décidé de mettre plus de deux millions d'euros dans ce projet, pour sensibiliser les jeunes à l'environnement avec un havre de paix naturel.

Les aménagements seront effectués dans un respect le plus poussé de la nature, en concertation avec les habitants et représentants de l'île. Une belle leçon à donner aux constructeurs moins scrupuleux du secteur de l'entertainment.

Le réalisateur, contrairement à ce que laissaient présager ses annonces à répétition, semble donc bien loin de la retraite malgré ses 74 années au compteur. 2018 sonne riche en projets, puisqu'en plus de l'ouverture du parc, son tout premier film en 3D, Boro la petite chenille, devrait également être diffusé au musée Ghibli, à Tokyo.

 


Crédit photo : Capture d'écran Mon Voisin Totoro

Par Erika / le 08 septembre 2015

Commentaires