Mes chers compatriotes, bonne année

Par Augustin Arrivé / le 31 décembre 2013
Mes chers compatriotes, bonne année
On avait peur que 2014 soit un peu rude, avec la crise qui rôde encore et toujours, et puis soudain, on a reçu les voeux de bonne année des personnalités politiques. Nous voilà sereins, les élus veillent sur nous. Petit éventail.

 

Augustin Arrivé, de la rédac' du Mouv', vous souhaite ses meilleurs voeux pour 2014. Et surtout plein de fromages. Son sujet en cliquant ci-dessous :

 

L'exercice des voeux de fin d'année est un passage obligé pour nos politiques, et pas seulement pour le président de la République. Pas évident, d'autant qu'il est difficile de déringardiser la chose. Alors chacun sa technique. Petite sélection.

 

Le PCF : l'art du cinéma muet parlant

Les communistes français, par exemple, sont rigolos. Ils font des effets graphiques pour transformer des extraits d'interviews de ministres en films muets du début du XXe siècle. C'est une manière de dire : le gouvernement reste muet face aux attentes des français. Mais il rajoute dessus, en sons, des questions de Français lambda. Du coup, l'effet cinéma muet fonctionne moins. Merci quand même pour la tentative.

 

L'UMP : on va tous crever

Le président du premier parti d'opposition n'est pas content. Etonnant, non ? La France est, selon ses mots, "étouffée par le fardeau socialiste". Pas sûr qu'on termine 2014 vivant. Jean-François Copé est "inquiet". Les réformes actuelles sont des "rafistolages calamiteux et ruineux". Et, se référant au centenaire de la première Guerre mondiale, il faut être conscient que le pays n'est jamais "à l'abri du pire". Diable ! Allons-nous creuser de nouvelles tranchées ? Mais bon, comme nous sommes ses "chers amis", il nous souhaite quand même "de la joie, de la paix et de l'amour". Sympa.

 

Le PS : on a tous le smile !

Au Parti Socialiste, au contraire, on a tous une pêche d'enfer. 2014, ce sera une année paradisiaque. On ira au skate-park en chemise élégante, le soleil brillera tellement qu'il fera scintiller nos écrans et on goûtera à "encore plus d'égalité". Plein de jeunes parents verront grandir leurs enfants, lesquels deviendront d'adorables gamins souhaitant avec le sourire une "bonne année à tous les copains".

 

L'UDI : retour sur les bancs de l'école

Après nous avoir fait visiter sa cuisine et son salon, Hervé Morin nous mène cette année dans l'école de son enfance, à Epaignes. Accoudé à un vieux PC branché sur un ersatz d'Adibou, il souhaite une politique destinée "à nos enfants" et ajoute qu'il faut "changer de logiciel sur quatre ou cinq éléments fondamentaux de notre politique". Commençons déjà par installer Google Chrome.

 

Le FN : c'est reparti comme en 14

"En 2014, nous avons l'ambition de redevenir le premier parti de France." Avec Marine Le Pen, pas de chichi : deux drapeaux français et un coq en guise de décor, et un discours qui répète les leitmotiv de toujours ("le pays des cathédrales", "politique migratoire", "joug étranger"...). Le texte dézingue tout l'échiquier politique ("les petits politiciens du renoncement qui se succèdent à la tête d'un Etat fantoche") et flatte l'internaute ("croyez-en vous"). 2014 devrait être une bonne année pour la présidente du Front National.

 

Christian Estrosi : le roi du détourage

Christian Estrosi est magique. Il sait léviter à trente mètres de haut, au-dessus de sa belle ville de Nice. Pour nous souhaiter ses voeux, il est filmé en apesanteur, surplombant la nouvelle coulée verte de la promenade du Paillon (où plusieurs enfants ont été blessés cet automne, mais peu importe). L'incrustation sur fond vert ne se voit presque pas. Et puis une coulée verte sur fond vert, de toute façon, c'est parfait.

 

La municipalité d'Oberhoffen-sur-Moder : le yucca du bonheur.

C'est dans cette charmante bourgade bas-rhinoise que Sébastien Loeb démarra sa carrière de pilote (inscrit au club de la commune, chez les poussins). Cette vivacité rutilante se retrouve aujourd'hui dans les voeux du maire, Frédéric Schott (rien à voir avec Pierre, le guitariste de Raft) : débit paralytique, rigidité cadavérique et coups d'oeil réguliers sur le côté (un prompteur désaxé, sans doute). Pour égayer le tout, un beau pupitre, un yucca et de longs passages en alsacien.

 

Bessan avec Audace : Gandhi au violon occitan

Sylvie Loubet, figure d'opposition de Bessan, commune languedocienne près d'Agde, nous souhaite des voeux de bonheur. Et pour appuyer son propos, elle s'est entourée d'un buste en plâtre de Gandhi, d'un enregistrement de l'hymne d'Occitanie au violon et d'un micro dégueulasse qui empêche d'entendre ce qu'elle raconte. C'est dommage, il y a une anecdote croustillante avec un âne.


Les Voeux de Bessan Avec Audace par riton200

 

La confédération intergalactique : et si l'espace sauvait 2014 ?

Chantal Sabria est métaphysicienne et membre de la confédération intergalactique. Elle profite des flux cosmiques résultant du solstice d'hiver pour nous souhaiter ses voeux galactiques. Si si, je vous jure, regardez:

 

Le refuge canin du Lot : ridiculisons nos toutous

Le pauvre Charley, quadrupède coiffé de bois de cerf rouges, a le regard désolé. On l'imagine, quelques minutes avant sa photo, observer ses camarades d'infortune immortalisés tour à tour avec un bonnet de Père Noël ou un collier-guirlande, et se demander à quelle sauce, lui, pauvre petit animal innocent, sera croqué. "Les humains qui s'occupent de moi sont très étranges quand arrive la fin de l'année."

 

Le Parti de Gauche, le Nouveau Parti Anticapitaliste, le Parti Radical de Gauche, Lutte Ouvrière ou Europe-Ecologie-les-Verts n'ont encore rien posté en vidéo. On attend ça avec impatience. D'ici là, bon réveillon et bonne année Charley !

 

Par Augustin Arrivé / le 31 décembre 2013

Commentaires