Lily Allen n'est pas une pute

Par Augustin Arrivé / le 31 octobre 2013
Lily Allen n'est pas une pute
Après un 1er spot avec Iggy Pop, le site de petites annonces leboncoin.fr s'offre une nouvelle guest pour une publicité. La chanteuse britannique Lily Allen y cherche des cours de français pour apprendre à répondre aux machos.

 

Si vous êtes allés voir La vie d'Adèle, Gravity, Neuf mois ferme ou n'importe quel autre film au cinéma depuis le début de l'été, il est fort probable que vous soyiez tombés sur cette publicité. Un vendeur du site internet leboncoin.fr amène sa vieille guitare chez un acheteur. Il s'avère que l'instrument est destiné à Iggy Pop. La star, quasi-muette, étudie l'objet, visiblement satisfait. Puis ce slogan : "tous les jours, des milliers d'incroyables rencontres se vivent sur leboncoin".

 

 

Perso, je n'ai jamais eu de grande conversation avec les brocanteurs du site. Quelques mails polis pour vérifier que les colis arrivent bien et basta. Je suis encore moins tombé sur une rockstar en cherchant une vieille BD. Mais la publicité ne se veut pas forcément réaliste. Au moins, elle est surprenante. Le patron de ce géant de l'internet a dû aligner un sacré chèque pour s'offrir le leader des Stooges.

 

Il récidive aujourd'hui avec Lily Allen. Beaucoup plus bavarde, l'interprète de Fuck You cherche justement un professeur de français. Le jeune homme débarque, lui demande ce qu'elle veut précisément. La réponse est assez crue :

 

 

"J'ai un shooting photo demain", raconte la chanteuse, "et je suis toujours choqué quand le photographe me demande de me dénuder." Elle veut apprendre à dire "je ne suis pas une pute". S'en suit une réflexion sur le vocable le plus approprié, entre différents synonymes.

 

Certainement trop long (et trop direct) pour une diffusion télé, ce spot circule en mode viral sur le net. D'autres épisodes sont déjà prêts, notamment avec l'humoriste Julie Ferrier, ou le groupe Chico and the Gipsies. Efficace. A défaut d'être vraisemblable.

 

Par Augustin Arrivé / le 31 octobre 2013

Commentaires