Levée de fonds record pour l'herbe de Bob Marley !

Par Marie Aubert / le 09 avril 2015
Levée de fonds record pour l'herbe de Bob Marley !
82 millions de dollars... C'est la levée de fonds record pour l'entreprise qui va commercialiser une marijuana à l'effigie de Bob Marley. En toute sobriété, la précieuse herbe portera le nom de son papa : "Marley Nature".

Trente-trois ans après la mort de Bob Marley, l'icône emblématique du reggae va prêter son nom à une marque de cannabis haut de gamme. C'est la société Privateer Holdings, implantée à Seattle, qui a décidé de collaborer avec la famille du chanteur pour créer l'appellation "Marley Natural".

Brandan Kennedy, le directeur de la firme Privateer Holdings, s'explique à propos de son nouveau projet, en se référant au chanteur et à ses convictions :

Bob Marley a commencé à militer pour la légalisation du cannabis il y a plus de cinquante ans. Nous allons l'aider à poursuivre son action.


 

Étrange de vouloir aider les morts...

Un futur commerce fluctuant

Le projet "Marley Natural" intervient alors que de plus en plus d'états américains légalisent la consommation de cannabis à usage thérapeutique et récréatif. C'est donc un marché à prendre.

Source Washington Post, février 2015

 

Dépénalisé ou légalisé, le cannabis offre des perspectives commerciales exceptionnelles puisque ce futur marché pourrait rapporter 10 milliards de dollars par an, selon une étude américaine réalisée en 2015 par Arcview.

Financement de la "Marley Natural"

Comme le mouvement vers la légalisation du cannabis progresse, les start-up ont décidé de se mettre sur le marché. Privateer Holdings s'est mis à chercher des investisseurs et, surprise... c'est une levée de fonds de 82 millions de dollars qui a réjoui la start-up !

On peut dire que Brandan Kennedy a du flair. Le directeur s'est empressé de signer un accord de licence pour une durée de 30 ans. Il pourra utiliser la célèbre image de Bob Marley et vendre sa "Marley Natural" tranquillement...

 

Pas sûr que le chanteur aurait salué ces commerciaux d'un "Jah Rastafari", même pour son herbe précieuse...


 

Crédit photo: Visuel Privateer Holdings +  Globe Photos - ZUMA PRESS/MAXPPP

Par Marie Aubert / le 09 avril 2015

Commentaires