Les vraies raisons de la disparition de "Batterie Faible"

Par Yérim Sar / le 01 juin 2017
Les vraies raisons de la disparition de Batterie Faible
Les théories sont nombreuses autour de cette surprenante affaire, mais encore une fois la vérité est ailleurs. Mouv' a enquêté pour vous et découvert l'horrible vérité . Enfin presque.

Rappel des faits

Aux alentours du 25 mai 2017, des auditeurs remarquent que le projet Batterie Faible du rappeur Damso est désormais aux abonnés absents sur une plate-forme de téléchargement et de streaming. Puis, pour vérifier, d'autres font le test : l'album a bel et bien disparu de tous les réseaux de distribution virtuels légaux, sans crier gare. Sachant qu'on parle d'une génération de fans de rap qui ne jure généralement que par le stream et qui ne prennent ni le temps d'acheter en physique ni même de télécharger illégalement (feignasses), c'est la panique totale : on ne peut plus écouter la première sortie officielle de l'artiste. Dans les écouteurs, plus de Bruxelles Vie pour faire ses tractions, plus d’Autotune pour s’ambiancer, bref c’est la merde.

Pire : dans la foulée, les plus observateurs notent également la disparition subite du clip Amnésie sur la chaîne youtube officielle du Bruxellois. Après une inquiétude qui confine à l’angoisse, la panique retombe : les autres clips du projet sont maintenus.

 

Ce qui s'est probablement passé

Si c’est le seul clip qui a été supprimé, c’est que c’est bel et bien Amnésie le problème, et il s’agit comme d’habitude d’un gros souci de sample, tout simplement. La base de l’instru vient du morceau I heard a sigh sorti par le groupe Cortex (rien à voir avec les Pyramides, ni avec Minus).

 

C’est facilement reconnaissable sans être un expert, mais là où c’est particulièrement inconscient c’est qu’il s’agit de jazz-funk français. Plus précisément, c’est un certain Alain Mion que l’on trouve derrière ce nom. Et sa nièce écoute souvent du rap. Et il a déjà retrouvé des samples non déclarés chez Drake, MF Doom, Madlib, Wiz Khalifa, Curren$y ou encore Rick Ross. Si les procédures internationales sont longues et fastidieuses, pour un rappeur belge, c’est beaucoup plus directe et rapide.

Mais ne nous le cachons pas, cette solution est bien trop simple pour ne pas être suspecte et comporte des zones d’ombre : qui a ramené ce beat en s’imaginant que ça passerait alors que l’expérience prouve le contraire ? Comment Damso qui est si perfectionniste a-t-il pu laisser passer un risque pareil ? Voici d’autres hypothèses bien plus réalistes, qui ne répondront à aucune de ces questions.

 

Sch, Lacrim et DJ Bellek cherchaient une diversion

 

Il y a quelques temps, le morceau Ça va de Sch en featuring avec Lacrim et produit par DJ Bellek, a défrayé la chronique suite à une ressemblance frappante avec le son Down de la rappeuse anglaise Paigey Cakey. La toile s’est emparée de l’affaire et le trio a rapidement été accusé de plagiat. Pas top pour l’image. Lorsque l’on s’est fait prendre à ce point là, il ne reste que deux solutions : la jouer comme Fillon (on a vu ce que ça a donné) ou la jouer comme Pasqua, à qui on attribue ce fameux théorème : « quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l’affaire de l’affaire, jusqu’à ce que personne n’y comprenne plus rien ». Aujourd’hui, si vous pensez « problème d’instru dans le rap français », vous avez d’abord Amnésie de Damso à l’esprit, sans doute suite à une dénonciation calomnieuse de Sch et sa bande de sacripants. Ce n’est pas très sport, mais ça reste efficace.

 

La terrible vengeance de RebeuDeter

« RebeuDeter » c’était le pseudo de l’internaute qui avait partagé le lien du leak de l’album Ipséité avant sa sortie, et que tout le monde avait rendu responsable de la fuite en elle-même, Damso compris, d’ailleurs il l’avait plus ou moins menacé tout en restant courtois (peu de rappeurs savent faire ça). Depuis, c’est le calme plat mais c’était uniquement parce que la vengeance est un plat qui se mange froid.

 

Les féministes 2.0

 

Dans la plupart des analyses de la presse généraliste qui évoquent Damso, le mot misogynie revient souvent. Il y a également eu l’article qui dénonçait le machisme du clip Vitrineil venait prêter main-forte à Vald. Comme chacun sait, la différence principale entre les féministes et les féministes 2.0 est que les secondes sont actives uniquement sur le net et la plupart du temps sur des sujets inintéressants. Il suffit qu’une d’elles ait appris à se servir d’un ordinateur pour faire autre chose que des captures d’écran ou des mini-bd à messages et bim : piratage massif de toutes les plate-formes stream/download légales, suppression de Batterie Faible, et victoire sans précédent face à un symbole de l’oppression de l’archétype du mâle-cis-hétéro-noir.

 

Arthur

« Tu fais chier comme Arthur au Nouvel An » (Graine de sablier)… Quand on s’attaque à des représentants aussi éminents de la culture française, il faut s’attendre à des représailles. L’annonce du retour des Enfants de la télé sur France 2 s’est donc logiquement accompagnée d’une opération terre-brûlée pour l’animateur-star Arthur, et ça incluait l’album de Damso qui contenait cette rime* de lèse-majesté.

 

La nièce du propriétaire du morceau d'origine n’est autre que la femme du morceau Macarena

 

Dans ce morceau Damso détaille une relation avant tout basée sur le sexe avec une femme un peu plus âgée que lui. Or le compositeur Alain Mion explique dans cette vidéo qu’il « s’est rendu compte de l’importance de Cortex dans les samples de rap » vers 2003, puis enchaîne avec une anecdote sur sa nièce qui écoutait Amsterdam de Rick Ross en soirée et qui lui a mis la puce à l'oreille une nouvelle fois. Partons du principe qu'elle avait donc 18 ans en 2003, ce qui nous fait minimum 32 ans en 2017, ce qui fait 7 ans de plus que Damso. Le doute n’est plus permis, c’était elle la maîtresse plus âgée fan de rap qui l’a largué comme le dernier des bouche-trous pour une relation plus sérieuse. Et probablement qu’entendre la rime « rappelle-toi quand t'avais des courbatures, je t'avais bien niqué ta race » a ravivé des souvenirs pas très folichons de son point de vue, d’où sa vendetta sans pitié via son oncle.

 

Booba

 

Cela fait maintenant un petite période que Booba se fait attendre niveau nouvel album, le lancement de son clip Elephant a attiré les railleries des internautes au point de ne jamais être publié sur la toile... Avoir un protégé plus productif que soi-même est inacceptable pour le Duc et il a donc fait ce qu'il fallait pour stopper le rythme de ce petit ingrat. Officiellement, son poulain n'a désormais plus qu'un seul album à son actif, l'honneur est sauf.

 

C'est un coup de Damso lui-même

Sur Ipséité, Damso s’est accordé les services de Nk.F, l’ingé son qui a notamment mixé les projets de PNL, et c’est seulement là que le rappeur s’est estimé satisfait. Ce mec est un perfectionniste maniaque, et il ne pouvait supporter l’existence dans la nature d’un projet qui n'était sans doute pas idéal selon son idée du mix.

Suite à différents indices laissés autour d’Ipséité, des gens sont partis du principe que le rappeur enchaînerait direct avec un autre album, sauf que Damso n’avait pas prévu que son public décrypte si vite ses indications, du coup le nouveau projet n’est pas prêt. Il ne lui restait plus alors qu’à supprimer Batterie Faible pour mieux le ressortir et feinter tout le monde.

- il en avait marre que des journalistes stupides considèrent que Ipséité est son second album alors qu'il a dit et répété que Batterie Faible était une mixtape que la maison de disque a requalifiée en album mais que ce n’était pas son choix.

 

C'est un coup de Julius

 

Lors de son entretien avec les rapporteuses, Julius, le vidéaste bien connu du net et du rap game, nous avait révélé "un truc horrible" : il était censé faire le clip d'Amnésie, mais au dernier moment, tout avait été annulé. Il a donc logiquement fait appel au lobby du Patapouf Gang pour que la suite capote sur le long terme. S'il n'a pas pu réaliser ce clip, alors personne ne le verra.

 

C'est pour rééquilibrer le leak

Comme Damso s’en est plaint sur les réseaux sociaux, Ipséité a été diffusé illégalement avant sa sortie officielle. Croyant sans doute bien faire, un génie a dû se dire « si Ipséité est sorti trop tôt, on n’a qu’à supprimer Batterie Faible pour rééquilibrer ». Certes on pourrait s’interroger sur le QI de la personne qui a jugé logique et bienvenu d’appliquer cette « solution », mais c’est là qu’il faut se rappeler de la nationalité de Damso tout en sachant que Deezer, Spotify et tous les autres ont malheureusement des bureaux en Belgique.

 

C'est à cause du morceau Amnésie, mais rien à voir avec le sample

 

- Damso s'est senti coupable : cette histoire est quand même assez triste et l’exploiter pour en faire un morceau semblait être un exutoire difficile à assumer, il disait ne pas vouloir le clipper au départ et ne pas le rapper en concert.

- la mystérieuse ado de Amnésie n'est jamais morte, elle a juste patiemment attendu son heure pour réclamer des droits sur le morceau, un peu comme l’héroïne de I Spit on your grave, à part que dans ce film elle massacrait des violeurs, m’enfin c’est pas le sujet.

- la fille du morceau n'a jamais existé, du moins pas comme l’implique le morceau et Damso est trop honnête pour continuer à prétendre le contraire : passé l’émoi que provoque l’écoute d’Amnésie chez certaines personnes, si on met bout à bout des portions du récit, il semble très irréaliste. Le rappeur explique qu’il avait 13 ans, qu’il était immature et qu’une fille avec qui il a eu une relation s’est suicidée plus ou moins à cause de lui. Ok. En interview, il a précisé « sa famille ne me connaît pas ». Lorsque l’on retrouve une ado pendue, un semblant d’enquête est menée, fatalement on retrace ses derniers actes et/ou contacts ce qui inclut appels et textos. Même le plus idiot des policiers aurait pensé à contacter Damso (ne serait-ce que pour lui demander des précisions) vu comment il décrit la façon dont elle le harcelait au téléphone, si ce n’est les parents eux-même. Donc, quelque chose cloche dans cette version et mentir c’est quand même fatigant.

- plus probable : il a réalisé qu'il prononçait "depouis" à chaque refrain et que ça ne faisait pas sérieux.

 

Batterie Faible n'a jamais existé

« Dans la mesure où plusieurs sujets sont ensemble prêts à croire dans une représentation, il peut y avoir une illusion collective. Cela veut dire qu'alors plusieurs personnes seront prêtes à certifier la validité de l’interprétation d’un fait qui s’est déroulé sur le plan de la perception alors qu’ils ont tous ensemble été abusés, c'est-à-dire que la réalité n’est pas cette apparence qu’ils ont vue ensemble vers laquelle pourtant convergent leurs témoignages fondés sur les sens » (Serge Carfantan, docteur agrégé de philosophie)

 

*c’est un jeu de mot avec crime en fait.

 



Crédit photo : capture d'écran youtube

+ de Damso sur Mouv

 

*Yérim a tout inventé hein, rien n'est vérifié et tout sort de son esprit tordu

Par Yérim Sar / le 01 juin 2017

Commentaires