Les Restos du Coeur privés de leur enfoiré

/ le 03 juillet 2013
Les Restos du Coeur privés de leur enfoiré
Et si les Restos du Coeur n'avaient plus le droit d'utiliser le célèbre portrait de Coluche ? L'association est assignée en justice par le photographe qui a réalisé le cliché, dont il dénonce une utilisation commerciale abusive.

 

C'est l'histoire d'un mec sur une photo. Plus qu'une photo, une icône. Faites le test en tapant "Coluche" sur Google images. La photo des Restos apparait dans un résultat sur quatre. Ce portrait de l'humoriste, sourire en coin et regard plein d'humanité a été réalisé en 1985 par Gaston Bergeret.

 

 

Le photographe (qui s'en est expliqué à Libération) estime que sa photo, utilisée "intensivement depuis 27 ans"  par les Restos du Cœur, "est totalement défigurée et de la manière la plus hideuse ".

Il cite notamment le dernier spectacle des Enfoirés, diffusé en mars sur TF1. Le portrait de Coluche y est affublé d'une moustache et reproduit sur des tee-shirts, édités selon lui par une société commerciale.

 

 

Surpris par la pluie de réactions indignées, le photographe explique qu'il souhaite simplement faire valoir son droit moral. Il "continue à autoriser gratuitement l’association des Restos du cœur à utiliser [sa] photographie sans modification et créditée sur les lieux de distribution de repas" comme il s'y était engagé au départ.


Coluche qui se bidonne, forcément moins porteur pour les Restos

En attendant une décision de justice, les bénévoles avaient déjà commencé à décrocher l'affiche de la discorde dans les 2040 centres d'accueils utilisés par les Restos. En cette période où la solidarité devient une valeur refuge, pas sûr que l'enfoiré en chef aurait apprécié cette nouvelle blague.

Ecoutez le reportage d'Antoine Giniaux :

 

Par Sébastien Sabiron (@sebsabiron) / Mis à jour à 17h10

/ le 03 juillet 2013

Commentaires