Les premières photos de Scarlett Johansson dans "Ghost In The Shell"

Par Augustin Arrivé / le 27 août 2016
Les premières photos de Scarlett Johansson dans "Ghost In The Shell"
Le manga culte de Masamune Shirow va devenir un film live dès l'an prochain. Les premières photos viennent d'être publiées, elles sont d'une grande fidélité aux visuels originaux, à quelques exceptions près.

C'est peu dire que ce Ghost In The Shell est attendu par les fans. Le couteau entre les dents pour certains, échaudés par les ratages cosmiques des précédentes transpositions de manga en live-action movies (rappelons que Dragon Ball Evolution peut s'enorgueillir d'afficher la pire note moyenne référencée sur le site Allociné). Ceux-là ont peut-être été un peu rassurés à la vue des premières images, diffusées sur Internet. Le long-métrage, dont la sortie française est prévue le 29 mars prochain, semble plutôt bien embarqué.

Motoko Kusanagi, l'héroïne imaginée par Masamune Shirow en 1989, est une cyborg, robot humanoïde façonnée après un crash d'avion. Elle n'a plus d'humain que son cerveau ingénieux, employé pour résoudre les enquêtes d'un service anti-criminalité futuriste. C'est Scarlett Johansson qui lui prêtera ses traits. Un choix qui avait fait polémique lors de son annonce, de nombreux lecteurs du manga reprochant à Hollywood d'avoir boudé les comédiennes asiatiques, pourtant d'évidence plus légitimes pour le rôle. Force est de constater que l'actrice de Lucy semble finalement coller parfaitement au Major Kusanagi.

 

Son chef dans le manga s'appelle Aramaki, le boss de la "section 9", l'élite de la crim'. Sur grand écran, ce sera le grand Takeshi Kitano (assez loin de son film kawaï contemplatif L'été de Kikujiro, ressorti en salles en juillet). Là encore, les twittos semblent enthousiastes.

 

 

Le reste du casting est à l'avenant. Même s'il semble assez peu probable que le mangaka ait un jour imaginé que son hackeur Ishikawa serait un jour interprété par Lasarus Ratuere (aperçu récemment dans la série The Leftovers, sur HBO). Pas encore de trace de notre Française Juliette Binoche, sensée jouée une certaine "docteur Ouelet". C'est Rupert Sanders, le Britannique derrière l'étrange Blanche-Neige et le Chasseur qui se cache derrière la caméra. Qui vivra verra. En attendant, on relira la BD, publiée chez Glénat.

 

 


Illustration de couverture : affiche du long-métrage animé Ghost In The Shell, de Mamoru Oshii © IG, 1995

 

Par Augustin Arrivé / le 27 août 2016

Commentaires